LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

actualité

1h
À retrouver dans l'émission

Bonsoir à tous et bienvenue dans Comme au théâtre. Une émission ce soir partagée entre deux points de vue, deux places, deux regards : celui des artistes d'un côté et celui du spectateur de l'autre. Mais ce spectateur n'est pas n'importe lequel. Comme l'appelait Guy Dumur, qui fut une des grandes plumes du Nouvel Observateur, il s'agit du spectateur professionnel, celui qui soir après soir, revient nourrir son désir dans les salles de théâtre. Avec nous pour nous asseoir dans les sièges et contempler la représentation, Georges Banu, écrivain, essayiste, universitaire, rédacteur en chef de la revue Alternatives théâtrales. Un témoin formidable qui ne rate presque aucune sortie au théâtre. Il arpente les scènes, de Paris à la banlieue, en passant par la province et l'étranger, notamment l'Europe de l'est, qui lui tient particulièrement à coeur. Georges Banu est infatigable et insatiable. Cette appétence du théâtre, il en témoigne particulièrement ces jours ci, grâce à deux ouvrages qui viennent de sortir. Le premier est consacré à Patrice Chéreau et s'intitule « J'y arriverai un jour ». Le second, beaucoup plus personnel, intime, et qui nous intéresse au premier chef, s'appelle « Miniatures théoriques » et il s'agit d'un recueil d'impressions, de sensations, de petits et grands concepts sur le spectacle vivant attrapé dans ses moindres détails par celui qui le fréquente depuis plusieurs décennies. Les deux sont édités chez Actes Sud, dans la collection le Temps du Théâtre. On en parle dans quelques instants. Seconde partie d'émission avec ceux qui sont, précisément, l'objet des attentions de Georges Banu : les artistes. En l'occurrence ce soir, nous revenons vers une troupe qui, par sa vitalité, laisse penser que le théâtre a encore de beaux jours devant lui. Avec nous, l'équipe qui met le feu à l'Odéon théâtre de l'Europe, chaque soir pendant 3h20, avec une représentation fougueuse et hilarante de la Dame de chez Maxim, de Feydeau. Jean-François Sivadier, qui en signe la mise en scène, est venu accompagné du couple Petipot à la scène, et à la ville deux acteurs compagnons de jeu, Nicolas Bouchaud et Nadia Vonderheyden. On les retrouve vers 21 h 26. A 21 h 50, Jean-Loup Rivière sera là pour son billet du soir. Puis nous vous donnerons quelques nouvelles des spectacles à voir et nous partirons pour Berlin où Jérome Provençal nous attend au téléphone. Un mot enfin pour signaler que le Syndicat de la Critique a, comme à l'habitude, décerné ses prix annuels. On est donc heureux d'annoncer que Ludmila Mikaël pour l'Amante anglaise et Hervé Pierre pour La Grande Magie sont sacrés meilleurs comédiens, que La Cerisaie, dans la mise de Alain Françon a obtenue le grand prix du meilleur spectacle théâtral de l'année quand celui du meilleur spectacle étranger a été décerné à Thomas Ostermeïer pour John Gabriel Borkman, d'Ibsen. Bref, un ensemble de choix plutôt judicieux. j. gayot

Intervenants
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......