LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Actualité

1h
À retrouver dans l'émission

"Nous ne quitterons pas le centre de Paris, dans l'émission ce soir. Quelques stations de métros séparent les théâtres où nous nous rendrons. Le trajet se fait à pied. Nous partirons du Palais Royal pour rejoindre les alentours immédiats de Beaubourg. Nous basculerons de la Comédie Française à la Maison de la Poésie pour y entendre des paroles fortes et aller à la rencontre d'artistes de grand talent. Retour dans Comme au théâtre sur l'une des ouvertures les plus attendues de cette reprise théâtrale parisienne avec Denis Podalydès, metteur en scène de Fantasio de Musset. La rencontre avec ce prodige du théâtre, acteur exceptionnel, brillant écrivain, se fait dans sa loge, juste au dessus de la place du Palais Royal. Avec Denis Podalydès, la conversation est libre. Elle vagabonde et se déploie, épouse les courbes d'une imagination joyeuse, suit les fils de son intelligence et creuse un terreau sur lequel lui-même est à son aise : la langue de Musset et l'univers sombre de cet enfant du siècle, né trop tard dans un siècle trop vieux. Fantasio retient toute notre attention et c'est justice car ce spectacle adopte le pas vacillant d'un auteur trébuchant, vulnérable et fragile, passionné et entier. Ce sera la première partie de Comme au théâtre. Seconde partie. Nous nous rendrons à la Maison de la Poésie où le directeur Claude Guerre se bat quotidiennement pour faire entendre la langue des poètes. Invité d'honneur de la maison, le poète anglais Tony Harisson qui perturbe les lignes entre théâtre et poésie et pose la langue au centre de toute tentative de représentation. Son long poème V, proche d'un monologue théâtral qui pourrait sortir tout droit d'une pièce contemporaine, a fait scandale en Angleterre lors de sa diffusion sur les ondes. Mis en scène par Claude Guerre, sur le plateau de la Maison de la Poésie, il n'a rien perdu de sa puissance et se plie au souffle de l'acteur comme au rythme du musicien en direct sur les planches comme s'il s'agissait d'un concert rock donné quelque part dans une salle underground. Aux alentours de 21 h 50, nous retrouverons le billet de notre camarade Jean Loup Rivière. Suivi de l'agenda des spectacles à voir et du coup de téléphone en province. Ce soir, Xavier Thomas, de Radio Grenouille, fait pour nous le point sur la création à Marseille de Jean-Louis Benoit, "De Gaulle en mai." J. Gayot

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......