LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

ça fait désordre!

1h
À retrouver dans l'émission

ça fait désordre!
ça fait désordre!
ça fait désordre! © Radio France « Comment brisez-vous le cercle de la souffrance au moment même où les choses sont les plus désespérantes ? » Reprenons à la volée cette question que pose l'artiste américain, John Malpede, et ouvrons avec elle l'émission de ce soir. On a évidemment très envie d'entendre les réponses qu'il va nous apporter. Et ça tombe bien, il est avec nous en studio. Une présence dont nous sommes très heureux, d'autant qu'avec John Malpede le théâtre s'affirme comme un espace où l'humain est remis au centre de la pensée. L'humain, c'est-à-dire, l'émotion, le sentiment, la relation à l'autre. Bref, un ensemble de valeurs et de qualités que le monde d'aujourd'hui, un monde urbain agressif et brutal, dans la violence de son déroulé quotidien, a tendance à piétiner, préférant à l'intensité fragile de l'être humain, l'efficacité froide de l'humanoïde. En parlant d'intensité, faites le détour par Nanterre Amandiers. Vous y verrez un opéra sublime, *les Noces de Figaro* , dans l'excellente mise en scène du génie suisse Christoph Marthaler. Un spectacle qui transporte hors de soi. Ca nettoie les yeux et les oreilles, ça réconcilie avec le monde, ça propulse dans la vie avec un regain de vivacité, un surplus de vitamine, un bonheur intérieur qui irradie. Que ceux qui le souhaitent tentent leur chance. *Les Noces de Figaro* , mise en scène de Marthaler, se jouent à Nanterre jusqu'au 27 avril. Retour au studio : Ce soir, nous avons au programme, deux invités qui font désordre sur les plateaux qu'ils investissent. - Le premier, c'est donc John Malpede à qui revient la palme de la claque esthétique et psychologique du mois. C'est à Gennevilliers que ça se passe. Ca s'appelle *Red Beard* , Red Beard, 35 amateurs et 5 professionnels sur un plateau pour rejouer en direct Barberousse, film du cinéaste Kurosawa, le pari était loin d'être gagné. Et le choc à l'arrivée est énorme. John Malpede qui travaille avec des sans abris aux Etats-Unis a probablement beaucoup à nous apprendre sur des violences sociales et économiques et sur ce que le théâtre peut apporter comme remède à la spirale de la souffrance. John Malpede n'est pas venu seul. Il est accompagné de sa collaboratrice : Henriëtte Brouwers et de deux acteurs amateurs : Jean Yves Bessam et Kherfia Benzelmat. - Autre invité irrévérencieux, dans son genre, inimitable et irracontable : il s'agit de Pierre Meunier, qui au Théâtre de la Bastille à Paris, demande aux spectateurs de transporter des tas de pierres, de regarder ces pierres tomber et même de les écouter respirer. Bref, un artiste, tout seul en scène, qui propose au public de le suivre dans son entreprise poétique. Une aventure surréaliste, autour d'un projet dont le principe premier serait l'art de cultiver l'absurde et le loufoque, l'art de prendre le réel à contrepied et de démonter les évidences pour faire de ce qui est le plus familier l'objet de l'incrédulité générale. Ce théâtre, de temps à autre, ne se prive pas d'ailleurs pas de livrer son regard sur le monde. Tout ça dans la légèreté et le rire. Ca passe, on le sait bien, toujours mieux avec le sourire des phrases, comme celle qui suit, je le cite : « L'homme, dans la chute, se retrouve instantanément dépossédé de toute son importance. Ses médailles, ses vérités, son amour, ses succès, ses appuis, ne lui sont plus d'aucun secours à l'homme dans la chute. Il est assailli, mais trop tard, par le cogito pondéral : fallait-il peser pour être ? » Titre de ce spectacle :*Au milieu du désordre* . On y vient en seconde partie d'émission. A 21 h 50, nous retrouvons Jean-Loup Rivière pour son billet du soir. Suivi, dans la foulée, de notre coup de téléphone hebdomadaire loin de Paris et sa banlieue. Ce soir, on pousse la route jusqu'à Berlin où Jérome Provençal nous donnera des nouvelles du théâtre en Allemagne. J. Gayot
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......