LE DIRECT

La diversité : quels rôles en France pour les acteurs de couleur ?

1h
À retrouver dans l'émission

Mais que se passe-t-il dans les salles de théâtre en ce moment ? Rien... ou presque. Les spectacles se suivent et se ressemblent : approximatifs, consensuels, dépourvus d'exigence, flirtant ouvertement vers le divertissement sans aucune prise de risque. Point d'orgue d'une semaine de théâtre bien remplie et hautement déceptive : la mise en scène totalement conventionnelle de Claudia Staviski d'un texte truffé de clichés de l'auteur italienne Christina Comencini. Jeux Doubles : C'est au théâtre de la Commune à Aubervilliers et on peut dire que mis à part le brio des actrices, ce spectacle n'est vraiment rien d'autre qu'un spectacle de plus sur une liste qui commence à se faire un peu longue... Bref, après cette ouverture quelque peu déprimée, Comme au théâtre se plonge ce soir, à son tour, dans ce qui aura animé les antennes de Radio France toute la journée : La diversité. Vaste sujet que nous avons pour notre part choisi de sérier en scrutant de près la diversité ethnique et le théâtre français. Que dire, effectivement, de la rareté sur les scènes de l'hexagone, d'acteurs de couleur ? François Begaudeau, qui clôturera l'émission aux alentours de 21 h 35, avec l'adaptation au théâtre de son roman Entre les murs aura sans doute envie de se joindre à la discussion. Son roman, travaillé à Théâtre Ouvert par François Wastiaux, rejoint à sa manière le propos de l'émission. Mais c'est surtout dans la première séquence de Comme au théâtre que nous en débattrons. Avec nous, pour parler de cette fameuse diversité, Jean-Louis Martinelli, metteur en scène des Coloniaux de Aziz Chouaki, aux Amandiers de Nanterre, Martinelli, l'un des rares en France à solliciter régulièrement sur ses mises en scène des acteurs arabes. Mounir Margoum, précisément, fait partie de ceux qui travaillent avec lui. Il sera du prochain spectacle : les Fiancés de Loche, de Feydeau. Et il est présent ce soir. A l'appui de leurs témoignages, un autre regard, avec José Pliya, metteur en scène béninois, directeur de la scène nationale de Guadeloupe, qui a décidé de faire entendre le discours de Barak Obama, De la Race en Amérique, dont une lecture sera donnée demain au Rond Point. Nous avons 35 minutes environ, pour explorer les raisons d'un manque et tenter de répondre à la question : Lorsqu'on pense au théâtre français, doit-on parler de diversité ou de discrimination ethnique ? A 21 h 50, Jean-Loup Rivière nous rejoindra pour son billet du soir, suivi par l'agenda des spectacles à voir et le coup de téléphone en province. Nous appellerons Anne Leray à Montpellier. J. Gayot

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......