LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Portrait: Fabrice Lucchini pour Le point sur Robert

1h
À retrouver dans l'émission

Fabrice Luchini
Fabrice Luchini
Fabrice Luchini © DR Ce soir, émission spéciale toute entière consacrée à Fabrice Luchini. Ce n'est pas si souvent que l'acteur s'exprime sur France Culture. Une absence que nous avions envie de combler en lui ouvrant longuement nos micros. Fabrice Luchini : c'est un phénomène. Un cas à part dans l'histoire du spectacle vivant, quelqu'un à qui, très curieusement, le théâtre dit subventionné n'a jamais fait appel. Pourtant Luchini avait tout pour séduire le théâtre public. Admirateur de Michel Bouquet. Acteur exubérant. Lecteur insatiable de La Fontaine, Baudelaire, Paul Valéry ou Roland Barthes. Egérie du cinéma d'auteur à travers notamment les films d'Eric Rohmer. Spécialiste des courses de fond avec des représentations marathoniennes où, si l'on sait quand ça commence, on n'est jamais très sûr de l'heure à laquelle on quittera le théâtre. C'est un comédien hors norme qui lorsqu'il se met à dire les textes semble les soupeser comme des fruits frais, les humer comme des fleurs. Son rapport à la langue n'est pas concret, il est charnel. Il est sensuel tout autant intellectuel. Luchini sait donner un corps au mot. Ce n'est pas rien. On rêverait de le voir dans les démesures shakespeariennes, ou alors, se frottant à la langue de Valère Novarina. Par exemple... Mais depuis les années 80, quand Fabrice Luchini sillonne les planches, c'est avec des spectacles où il est le plus souvent seul en scène. Armé de livres et nourri des phrases d'auteurs qu'il porte littéralement aux nues. Céline, Molière, Victor Hugo, Nietzche, Louis Jouvet figurent en bonne place dans son panthéon personnel. Il est curieux et éclectique, enthousiaste et radical. Il ne fait pas dans la demi-mesure. Il semble avoir un pied dans le réel, l'autre dans ces textes qu'il traverse et qui le traversent, les mots trouvant en lui un passeur inspiré, leur plus fidèle ami. *Le point sur Robert* est son dernier spectacle. Il le tourne depuis des années et va le présenter, dès le 20 décembre, à Paris, à l'Espace Cardin. Le réalisateur Yves Angelo en a tiré un film, actuellement en vente, en DVD. *Le point sur Robert* , c'est une autobiographie déguisée. Robert est le vrai prénom de Luchini. C'est, pour tout spectateur de théâtre averti, un moment rare où l'on fait le constat du théâtre comme art vivant et, pour reprendre un mot à la mode, « participatif ». Et il est assez troublant de voir jusqu'à quel point Luchini, depuis la chaise où il est assis, parvient à manoeuvrer le public. Nous sommes allés retrouver l'acteur chez lui, à Paris, dans sa cuisine, pour une conversation à batons rompus autour des poètes, de la scène, et de ces spectateurs qui quittent les salles en transe, à la fin de la représentation. Ce sera tout l'objet de Comme au théâtre ce soir, qui, comme d'habitude, se terminera par la chronique de Jean-Loup Rivière et le coup de téléphone en province qui nous amènera jusqu'à Lyon avec Renan Benyamina. Fabrice Luchini, entretien exclusif dans Comme au théâtre, c'est tout de suite. J. Gayot
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......