LE DIRECT
La carotte, pour nous donner bonne mine.

Carotte, la bonne mine de l'hiver

4 min
À retrouver dans l'émission

Portrait d’un légume à tout faire avec une recette pour ensoleiller les jours gris.

La carotte, pour nous donner bonne mine.
La carotte, pour nous donner bonne mine. Crédits : Anne-Sophie Bost - Maxppp

Franchement, autant l’avouer tout de suite : crue, la carotte râpée nous ennuie prodigieusement tellement elle nous rappelle les heures sombres de la cantoche. Au fond, Dieu a dû inventer la carotte râpée pour faire vendre des mandolines, qui comme tous les gadgets en cuisine, vous rapportent surtout de la vaisselle supplémentaire. Et puis franchement, vous n’en avez pas marre d’atteindre à l’intégrité de la carotte en la râpant.

Un jour, sûrement, l’opinion se penchera sur le sort de la carotte qui pleure quand on la maltraite à la râpe et qu’on l’enferme dans des barquettes en plastique.

L’autre jour, on était chez notre ami le fermier aubergiste Frédéric Ménager qui cuisine tout ce qu’il élève et fait pousser en sa ferme de la Ruchotte à Bligny-sur-Ouche en Côte-d’Or. Eté comme hiver, il cultive l’autosuffisance sur un plateau calcaire situé à une quinzaine de kilomètres de Beaune et culminant à 530 m d'altitude. On se damne aussi bien pour son pâté en croûte, sa volaille rôtie aux légumes du jardin que son œuf poché dans un bouillon ensorcelant avec un pesto des herbes qu’il fait pousser. Sans oublier le jambon affiné 24 mois de ses porcs noirs de Bigorre dont le gras mérite une génuflexion gourmande.

Figurez-vous qu’il nous a prêté une paire de bottes avant de nous emmener dans son jardin. Je sais, Caroline, vous allez nous dire, « Le jardin d’hiver », c’est une très belle chanson d’Henri Salvador. Mais c’est aussi la réalité de la Ruchotte. Frédéric Ménager flaire les légumes racines dans sa terre grasse et nue. Il n’y a plus ni fanes, ni feuilles qui pourraient rappeler la présence de carottes, betteraves, panais ou autres persils tubéreux. Mais il n’a pas son pareil pour débusquer en plein de février la carotte jaune du Doubs qui a fait de la résistance aux jours mauvais. Mieux encore, l’hiver a donné de la saveur aux légumes semés au printemps dernier. « Ici, tout est lent à la pousse mais a du goût », dit Frédéric Ménager.

Il faut dire aussi que cet hiver qui n’en est pas un, pour l’instant, voit déjà fleurir la pervenche et se multiplier les œufs de grenouilles et autres crapauds dans les mares. Au jardin de la Ruchotte, cela donne aussi des colonies de cerfeuil qui tapissent le sol et le fenouil qui renait déjà en pleine air tandis que de petits navets dardent sous le mouron des oiseaux.

On vous propose le mariage du siècle de la carotte avec l’olive. Depuis qu’on y a goûté, le duo nous semble aussi inséparable que Dupond et Dupont, Bonnie and Clyde, Staline et Beria. Pourtant ce n’était pas gagné au départ, l’orange et le noir nous faisant penser au frichti d’Halloween. A vrai dire, tout a commencé par une jolie botte de carottes avec fanes et un bouquet d’oignons.Après, c’est aussi simple et réjouissant qu’un café en terrasse un jour ensoleillé d’hiver. 

La carotte et l'olive

1. Prenez une botte de carottes si possible bio, comme ça vous ne serez pas obligé de les éplucher. Lavez-les et brossez-les soigneusement. Coupez-les en gros morceaux. 

2. Epluchez une poignée de petits oignons blancs, coupez-les en deux s’ils sont trop gros. 

3. Faites chauffer un filet d’huile d’olive dans votre sauteuse ou votre cocotte préférée. Faites-y revenir quelques minutes les carottes et les oignons.

4. Assaisonnez avec du poivre, des herbes de Provence ou d’ailleurs, ajoutez une grosse poignée d’olives noires à la grecque que vous aurez dénoyautées. 

5. Mélangez amoureusement. Et laissez mijoter doucement, doucement, à couvert jusqu’à ce que vos carottes soient confites. 

6. Au moment de servir, ajoutez des feuilles de coriandre ciselées.

C’est divin chaud mais également froid avec, par exemple, une vinaigrette relevée d’un peu d’harissa. A déguster sur toutes les tables à l’apéro, mais aussi avec un poisson, des céréales et tout ce que vous voudrez.

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......