LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Affiche des "rencontres de Cambremer"

Rêvons d'une autre Europe à table

6 min
À retrouver dans l'émission

En ce jour anniversaire du Traité de Rome, faisons un rêve derrière nos fourneaux : celui d'une Europe qui aurait jeté à la poubelle ferme des mille vaches, fûts de chimie lourde, graines hybrides et abattoirs usines...

Affiche des "rencontres de Cambremer"
Affiche des "rencontres de Cambremer"

Nous, on rêve d'une Europe qui ferait la part belle à l'agriculture de proximité, aux circuits courts, aux semences oubliées, au bio qui respecterait autant ses petits mains que ses productions. Une Europe flexivore qui se soucirait du bien-être animal du velage jusqu'à l'assiette. Une Europe qui considérerait le boire et le manger comme un tout, comme une philosophie de la vie célébrant la terre, le ciel et l'eau dans des jardins solidaires, des cuisines collectives, des restaurants où l'on transformerait des produits locaux et de saison. Une Europe qui se battrait contre la fracture alimentaire dans ses murs comme à l'autre bout du monde.

Comment concrétiser ce rêve d'une autre Europe à table ? En faisant du tam tam sur ce qui se pratique déjà à l'échelon local, individuel. Un exemple, récent, un seul. J'étais dimanche sur le marché de Chagny en Saône-et-Loire. Un beau marché où l'on trouve encore des petits producteurs de radis de printemps, de fromages de chèvres fermiers. J'y ai retrouvé Jean-Marc Quignard en train de vendre son pain qui est à se damner. En 2011, ce boulanger a construit lui-même son four à Antigny-la-Ville où on était allé le voir pour un reportage dans Libération. Six ans plus tard, il ne compte pas ses heures au fournil mais « ça marche », dit-il. Notamment parce que chaque jeudi, il vend son pain en compagnie d'un maraîcher qui, lui, propose ses légumes. Aujourd'hui, le consommateur est en recherche d'une offre locale globale qui remplisse son panier. Il veut redécouvrir les terroirs autre part que sur les étiquettes marketées des supermarchés. Il sera d'autant plus conforté dans ses choix si l'Europe y prête l'oreille et si nous, médias, donnons à entendre les petites mains comme des voix plus médiatisées. Quand Pierre Rabhi, Cofondateur et président d’honneur de Terre et Humanisme, soutient dans un tribune dans Libé une pétition demandant à la Commission européenne de protéger les sols, comme elle le fait déjà pour l'air et l'eau, c'est un acteur historique et reconnu de l'agroécologie qui accompagne une telle initiative.

Et au delà des individus, on ne peut pas citer toutes les organisations qui abordent le boire et le manger à l'échelon européen. Mais on pense à Slow Food, le mouvement écolo-gastronomique qui milite pour une politique alimentaire commune basée sur un système de production, de distribution et de consommation alimentaire respectueux de la santé, de l'environnement, de la culture et des goûts des communautés locales. Il s'agit aussi de prendre en compte les droits de ceux qui cultivent, élèvent, produisent et de ceux qui achètent et consomment. Slow Food soutient par exemple un programme de développement des petites exploitations dans les Balkans et en Turquie. Il y a aussi les rencontres de Cambremer en Normandie qui sont devenues le rendez-vous incontournable et international dédié aux produits d’appellations d’origine contrôlée et protégée (AOC et AOP). On y parle des attentes du consommateur en matière d’origine, de traçabilité et de qualité dans son assiette mais aussi de l'avenir des indications géographiques. Que deviendront les spécialités du terroir britannique bénéficiant du label européen de l'AOP quand le Royaume-Uni sera sorti de l'Union européenne ? En attendant d'avoir la réponse à cette trépidante question, rendez-vous aux rencontres de Cambremer, les 29 et 30 avril, où l'invité d'honneur sera cette année le Portugal.

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......