LE DIRECT

André Hirt : "De la voix au portrait".

59 min

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de recevoir le philosophe André Hirt.

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

L’amour est une pensée, disait le poète Pessoa. Le poème est une pensée, le lied est une pensée, le portrait est une pensée, pourrait ajouter le philosophe André Hirt qui vient de publier un livre dont le sujet porte sur les autoportraits réalisés par l’artiste peintre Hélène Schjerfbeck (1862-1946). André Hirt fut l’étudiant de « Lacoue », alias Philippe Lacoue-Labarthe, qui fut professeur à Strasbourg, comme le furent avant lui Georges Gurvitch et Georges Canguilhem, pour ne citer qu’eux. André Hirt est professeur de philosophie le jour et écrivain la nuit. Car il est comme Lacoue un « écrivain en devenir », capable de ne rien trahir de l’expérience de pensée des poètes, des écrivains, des musiciens, et maintenant du peintre, qu’il a choisi d’accompagner. Il ne recule pas devant le scandale de la poésie, pas plus qu’il ne recule devant le silence des autoportraits de cette femme d’Helsinki. Que peut bien vouloir dire alors le portrait est une pensée ou la musique est une pensée, sachant qu’André Hirt a également écrit un très beau livre sur le Lied ? Serait-ce la une manière d’affirmer que la philosophie ouvre à la peinture ou à la musique et que l’écart séparant le philosophe du peintre ou du musicien se réduit pour celui qui tente de pénétrer les mystères d’une expérience de pensée qui lui est étrangère ? Le philosophe serait-il alors un écrivain en devenir échappant au Système comme Kierkegaard à Hegel dés lors qu’il redouble le geste esthétique de projeter la pensée au plus loin, par la peinture, ou la poésie, peu importe, dans l’intention d’approcher « la vérité en peinture », comme on dit la « vérité en poésie »…

Quel motif ou percée obéit à ce geste de ne pas se laisser dominer par l’autorité d’une mise en forme philosophique ? De se retrouver dans un lieu inconnu ? De plonger dans l’Inconnu ? D’être désarmé devant l’Art ?

Les livres d’André Hirt sont autant d’épreuves qu’il cherche à nous transmettre. Nous avons une heure pour faire sa connaissance…

Références musicales

  • Finntroll - "Routas Vaggvisa"- Extrait de l'émission "Poésie ininterrompue", diffusée le 14 janvier 1979 sur France Culture.- Richard Wagner - "Tristan & Isolde" (Prélude)- Hugo Wolf - "Mignon"- Karl Kraus - "Das Lied von der Presse"- Karl Kraus - "Die Raben"- Beethoven - Quatuor n°15, op. 132, 3ème mouvement, Heiliger Dankgesang (interp. Quatuor Vegh)- Sibelius - Symphonie n°7- Bach - "Partita n°4"
Intervenants
  • professeur de Philosophie en khâgne au Lycée Faidherbe de Lille

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......