LE DIRECT

Bac Philo (1ère session) 2/4 : Obéir, est-ce renoncer à sa liberté ?

59 min

Pour traiter le sujet "Obéir, est-ce renoncer à sa liberté ?", Adèle Van Reeth est allé à la rencontre de Philippe Ouvrard et de ses élèves, au lycée Amiral Ronarch à Brest.

Philippe Ouvrard et Adèle Van Reeth
Philippe Ouvrard et Adèle Van Reeth Crédits : Radio France

Extraits :

  • Léo Ferré, "Regardez-les"

  • Extrait d'une vidéo des Anonymous sur leur site facebook

Lectures :

  • Platon, Gorgias ; 491e5

  • Rousseau, Lettres écrites de la montagne , lettre 8

Plan : Problème : si la désobéissance n'est pas forcément le lieu de notre liberté, est-ce qu'il ne serait pas concevable que l'obéissance nous mène à notre liberté

I/ Oui, obéir, c'est renoncer à sa liberté. Désobéir, c'est donc aussi affirmer sa liberté.

A/ Thèse libertaire : désobéir, c'est affirmer son indépendance, et obéir, c'est renoncer à son individualité.

Objection : mon individualité ou les moeurs dans lesquelles je suis immergé peuvent être le lieu de mon esclavage (soumission à mes pulsions, ou encore aux mécanismes de la publicité, de la propagande).

B/ Désobéir, cela doit être en vue d'une cause juste, et obéir à l'injustice, c'est renier sa liberté : recherche d'un critère d'une certaine idée de la justice en général.

Question de l'idéal de légitimité.

Transition : Comment repenser la liberté pour éviter l'indépendance sans règle sans pour autant basculer dans l'assujettissement à un pouvoir ?

II/ La liberté ne consiste pas à faire ce que l'on veut, mais à faire ce que l'on doit.

A/ Théorie stoïcienne : obéir à ce qui doit être. Liberté comme courage de faire ce que l'on doit faire, et non égoïsme sans règle.

B/ Théorie de Hobbes : obéir à un Etat qui ne nous domine pas, mais qui nous représente. Thématique du pacte social. Une bonne forme d'obéissance politique doit être pensée.

Problème : on obéit en vue d'autre chose que la liberté (l'ordre du monde A, la paix civile B). Certes, on y renonce librement, mais il s'agit tout de même d'un renoncement.

III/ Comment obéir librement tout en ne renonçant pas à sa liberté ?

A/ Redéfinir la liberté une nouvelle fois : l'autonomie chez Rousseau

Contrat Social I, 8 : « l'obéissance à la loi qu'on s'est prescrite est liberté. »

B/ La liberté politique : obéir aux lois seulement si elles sont justes.

Rousseau, 8ème des Lettres écrites de la montagne

C/ L'autonomie morale chez Kant : obéir à des principes moraux que je m'impose à moi-même.

Philippe Ouvrard et Adèle Van Reeth
Philippe Ouvrard et Adèle Van Reeth Crédits : Radio France

Bibliographie :

  • Platon, Gorgias

  • Bakounine, Dieu et l'Etat (sur la désobéissance politique)

  • Thoreau, La désobéissance civile (sur la désobéissance politique)

  • Sophocle, Antigone (sur la distinction légalité/légitimité)

  • Cicéron, De officiis

  • Hobbes, Léviathan

  • Rousseau, Du Contrat Social , I, 8 (distinction indépendance/autonomie)

  • Kant, Fondements de la métaphysique des moeurs (sur l'autonomie en accord avec l'autre)

Réalisation : Mydia Portis-Guérin

Lecture des textes : Georges Claisse

Intervenants
  • Professeur de philosophie au lycée Amiral Ronarch

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......