LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Bac Philo (2ème session) 1/4 : Suffit-il d'expliquer le corps pour comprendre l'esprit ?

59 min

Pour commencer cette deuxième semaine de révision du bac philo, Adèle Van Reeth a rencontré Olivier Verdun et ses élèves au Lycée Félix Le Dantec de Lannion, pour traiter du sujet : "Suffit-il d'expliquer le corps pour comprendre l'esprit?".

Adèle Van Reeth et Olivier Verdun
Adèle Van Reeth et Olivier Verdun Crédits : Radio France

Extraits : - Léo Ferré, "Chanson mécanisée"

  • Forbans, "Le corps et l'esprit"

Lecture : - Bergson, L'énergie spirituelle

- Aristote, De l'âme

Plan : I) De l'homme-machine à l'homme-neuronal. Et inversement.

Idée directrice : il suffit d'expliquer le corps pour comprendre l'esprit car l'esprit n'est qu'une propriété de la matière. Cette option matérialiste forte conduit soit à éliminer du vocabulaire philosophique et scientifique le mot «esprit», soit à faire de l'esprit un épiphénomène des processus neuronaux. On aboutit alors à une naturalisation de l'homme, de la pensée, de la subjectivité dont il convient de mesurer les enjeux.

A) Déterminisme physique et déterminisme psychique

  1. Le paradigme de l'explication scientifique2. Le modèle mécaniste (Descartes)3. Une physique du désir, la psychanalyse (Freud) B) L'âme matérielle : des atomes aux neurones

  2. Les neurosciences : le cerveau pense

  3. L'atomisme antique (Lucrèce)

C) La naturalisation de la pensée et de la subjectivité

  1. L'écueil naturaliste et positiviste2. Le rêve d'un homme naturel et transparent

Transition :

Que l'esprit n'existe pas sans cerveau et qu'il soit le résultat d'un processus évolutif naturel, que les sciences naturelles contribuent, et contribueront encore plus demain, à notre connaissance de ce qu’est l'esprit, est-ce à dire que le corps humain produit sa pensée ? Les phénomènes mentaux n'ont-ils pas leur niveau d'organisation et leur causalité propre, même s'ils sont incompréhensibles en dehors d'un substrat matériel ?

II) Le corps spirituel

Idée directrice : on peut plus facilement comprendre (comprendre, étymologiquement, c'est «prendre avec») le corps par l'esprit que l'inverse. Le corps présuppose l'activité de l'esprit. La matière est d’abord une production de l'esprit qui confère aux objets le statut de réalité intelligible. La matière est, en ce sens, éminemment spirituelle.

A) L'esprit, entéléchie du corps

  1. L'immatérialité de l'âme (Lucrèce derechef)2. De la puissance à l'acte (Aristote) B) Le corps, chef-d'œuvre de l'esprit

  2. L'esprit sublime le corps (Alain)2. La perception comme intellection de l'esprit (Descartes derechef)

  3. L'énergie spirituelle (Bergson)

C) Le corps pensant

  1. Le corps et l'esprit, une seule et même chose2. Vers un matérialisme faible

Transition : Il ne suffit donc pas d'expliquer le corps pour comprendre l'esprit : sans l'esprit, le corps n'est qu'une matière inerte, indéterminée, impensable. Les événements mentaux sont déterminés par les événements physiques, mais dans un sens large et très approximatif. L'esprit, irréductible à son fonctionnement, est le mouvement d'une subjectivité qui, dans l'extériorité de la matière, tente de de se ressaisir. La pensée jouit ainsi d'une autonomie par rapport au corps eu égard à son pouvoir de réflexivité. Comment alors comprendre l'esprit sans pour autant renoncer à l'expliquer ou à le connaître ?

III) Expliquer plus pour comprendre mieux

Idée directrice : la question se pose maintenant de savoir de quel genre de connaissance relève l'esprit. Savoir objectif et compréhension subjective ne sauraient être confondus, même si compréhension vécue et explication objective peuvent être coordonnées.

A) Connaissance objective et connaissance subjective

  1. Causalité et motivation2. Une herméneutique de l'esprit B) L'intentionnalité

  2. L'expérience vécue et le sens2. Intentionnalité et liberté C) Causalité psychique et subjectivité : la psychanalyse derechef

  3. Le déterminisme psychique

  4. La preuve par la parole

Adèle Van Reeth et Olivier Verdun
Adèle Van Reeth et Olivier Verdun Crédits : Radio France

Bibliographie : - Durkheim, Les règles de la méthode sociologique , chapitre 1 et 2 notamment - Descartes, Méditations métaphysiques , 2ème méditation : le modèle dualiste- Lucrèce, De la nature III

  • Aristote, De l'âme II - Descartes, Dioptrique , "Vision" - Bergson, L'énergie spirituelle , "L'âme et le corps"

  • Wilhem Dilthey, Introduction aux sciences de l'esprit - Max Weber, La Sociologie compréhensive - Freud, Oeuvres complètes : psychanalyse

Lecture des textes : Georges Claisse

Réalisation : Mydia Portis-Guérin

Campus Bac
Campus Bac Crédits : Radio France
Philosophie magazine
Philosophie magazine Crédits : Radio France
Intervenants
  • professeur de philosophie en terminales au lycée Félix Le Dantec de Lannion
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......