LE DIRECT
Adolphe Yvon (1817-1893),  Napoléon III remettant au baron Haussmann le décret d'annexion des communes suburbaines de Paris (détail), Musée Carnavalet
Épisode 2 :

Qui fait l'Histoire ?

59 min

Adèle Van Reeth s'est aujourd'hui rendue au Centre médico-pédagogique Beaulieu à Rennes (rattaché au Lycée Chateaubriand de Rennes) pour traiter le sujet "Qui fait l'Histoire?" avec Nathalie Monnin et ses élèves.

Adolphe Yvon (1817-1893),  Napoléon III remettant au baron Haussmann le décret d'annexion des communes suburbaines de Paris (détail), Musée Carnavalet
Adolphe Yvon (1817-1893), Napoléon III remettant au baron Haussmann le décret d'annexion des communes suburbaines de Paris (détail), Musée Carnavalet Crédits : Philippe Lissac - Getty

"Qui fait l'Histoire?" proposé par Nathalie Monnin et ses élèves

  • Plan : I. L’histoire nous apparaît si chaotique qu’on n’a pas l’impression, au premier regard, que les hommes la font.

1)  Décrire d’abord la manière dont l’histoire apparaît: impression constante d’absurdité, d’échappement à soi des conséquences de nos actions.

2)  Nous ne pouvons pas nous empêcher de chercher un sens de l’histoire dans ce chaos

3)  Diversité de réponses à cette question d’un sens de l’histoire (dieux, la fortune, la Nature, l’Esprit).

Transition  : pourquoi cette diversité de réponses ? Qu’est-ce que cela signifie sur le ou les véritable(s) auteur(s) de l’histoire ?

  • II. En réalité, toute question sur le sens de l’histoire est en elle-même historique

1)  Ainsi, la réponse de Machiavel s’explique par le but politique qu’il se fixe et par les temps mouvementés qu’il traverse (Florence et les Médicis au XVIème siècle).

2)  La manière même dont on conçoit l’histoire influe sur l’utilité qu’on lui accorde et la manière dont on demande qu’elle soit écrite – restituée par les historiens.

3)  Ce qu’on appelle la conscience historique n’a pas toujours été identique : elle est elle-même historique.

Transition :  Pourquoi est-ce si difficile de répondre que ce sont les hommes qui font l’histoire ? Pourquoi l’histoire ne permet-elle toujours pas, au XIXe siècle, de faire cette réponse ?

  • III. C’est la nature même de l’histoire qui rend si difficile de penser les hommes comme auteur de l’histoire

1)  Notre 1er réflexe est de penser l’histoire comme si elle nous était extérieure

Référence : Sartre, Critique de la raison dialectique , II, p 331-337  : exemple du martien.

2)  Ce sont les hommes qui font l’histoire « sur la base de conditions antérieures » (Sartre, Critique de la raison dialectique , I, p 154). Autre référence de Sartre : CRD , I, p 553 : exemple du match de foot

3)  Dernier exemple que donne Sartre pour comprendre la complexité d’une action historique : CRD , I, p 455-465 : sur les jours précédents la prise de la Bastille

Nathalie Monnin
Nathalie Monnin Crédits : Radio France

Musiques et extraits diffusés

  • Extraits : -Georgius, "Au lycée papillon"-Monty-Python, "Bruce's philosophers song"
  • Jacques Brel, "C'est comme ça"

Lecture

Sartre, Critique de la raison dialectique  : le match de foot

Adèle Van Reeth et Nathalie Monnin
Adèle Van Reeth et Nathalie Monnin Crédits : Radio France

Bibliographie

  • Machiavel, Le prince - Thucydide, La guerre du Péloponnèse
  • Kant, Idée d'une histoire universelle d'un point de vue cosmopolitique - Hegel, Phénoménologie de l'esprit
  • Sartre, Critique de la raison dialectique , notamment : exemple du martien : CRD II, p. 331-337 exemple du match de foot : CRD I, p. 553-555
    exemple de la prise de la Bastille : CRD I, p. 455-465

Lecture des textes :  Georges Claisse

Réalisation :  Mydia Portis-Guérin

Campus Bac
Campus Bac Crédits : Radio France
Philosophie magazine
Philosophie magazine Crédits : Radio France
Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......