LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Bac Philo (2ème session) 3/4 : La morale est-elle nécessaire à la vie des hommes en société ?

59 min

Toujours au Centre médico-pédagogique Beaulieu à Rennes, Adèle Van Reeth a aujourd'hui traité le sujet : "La morale est-elle nécessaire à la vie des hommes en société ?" avec Philippe Gouët et ses élèves.

Adèle Van Reeth et Philippe Gouët
Adèle Van Reeth et Philippe Gouët Crédits : Radio France

Extraits : - Discours de Simone Veil à l'Assemblée nationale du 26 novembre 1974 sur le projet de loi relatif à l'Interruption Volontaire de Grossesse

Lecture : - Kant, Idée d'une histoire universelle d'un point de vue cosmopolitique

Plan : I - On considère l’hypothèse implicite au sujet : la morale est nécessaire à la vie des hommes en société. Première définition de la morale.

a) La morale : rendue nécessaire par la présence du mal dès l’apparition de l’état social. (Rousseau).

b) La référence à des valeurs morales est constitutive de la conscience de soi et d’autrui, de la conscience de l’humanité en soi et de l’appartenance de chaque homme à une même humanité. (Mounier. Le personnalisme )

c) La morale est la condition de l’autonomie du sujet. (Kant. Fondements de la métaphysique des mœurs )

II - Les limites de la conception d’une morale nécessaire. Seconde définition de la morale.

a) Pour Kant lui-même, le lien social n’est pas un lien moral. C’est « l’insociable sociabilité » des hommes qui les pousse à s’unir. La morale n’est donc pas une nécessité pour la vie des hommes « en tant qu’ils vivent en société ».

b) D’autre part, la nécessité de la morale doit aussi être limitée dans sa prétention à imposer à la vie des hommes en société une conception du bien construite dans l’indifférence, voire la condamnation, des passions humaines et la référence exclusive aux normes du bien et du mal.

c) La morale doit être limitée à une nécessité minimale. (Stuart Mill. De la liberté )

Transition : la tension entre une nécessité impérative de la morale et les désirs de liberté qui traversent la vie des hommes dans la société se retrouve au cœur même de la morale elle-même.

III - L’éthique et la morale. Troisième définition de la morale.

a) La distinction de la morale et de l’éthique. (Déontologie et téléologie)

b) Articulation de l’éthique et de la morale. L’éthique met en avant « la visée d’une vie bonne », s’enracinant dans les désirs et la liberté des hommes vivant en société. Elle n’exclut pas pour autant la morale qui fournit les normes de l’évaluation de ces désirs, de cette visée. (Ricoeur. Soi-même comme un autre )

c) La morale est nécessaire à la vie des hommes en société lorsqu’elle est prospective.

Philippe Gouët
Philippe Gouët Crédits : Radio France

Bibliographie :

  • Lévi-Strauss, Les structures élémentaires de la parenté - Rousseau, Le Second Discours - Kant, Fondement de la métaphysique des moeurs

  • Kant, Idée d'une histoire universelle d'un point de vue cosmopolitique - John Stuart Mill, De la liberté

  • Paul Ricoeur, Soi-même comme un autre

Lecture des textes : Georges Claisse

Réalisation : Mydia Portis-Guérin

Campus Bac
Campus Bac Crédits : Radio France
Philosophie magazine
Philosophie magazine Crédits : Radio France
Intervenants
  • professeur en classes de terminales au Lycée Jean Macé de Rennes.
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......