LE DIRECT
GT Marx, Franck Lilin, Christine Lecerf, France Culture

"L'actualité bouleversante du marxisme" selon Lucien Sève

58 min
À retrouver dans l'émission

Cinquième épisode des "Chemins de la philosophie" consacrés à Karl Marx. Le philosophe Lucien Sève et l'économiste Jean-Marie Harribey se posent la question de la place faite à l'homme dans le système de Marx et se demandent si cette pensée est pertinente pour appréhender la crise.

GT Marx, Franck Lilin, Christine Lecerf, France Culture
GT Marx, Franck Lilin, Christine Lecerf, France Culture Crédits : Franck Lilin - Radio France

"Les Chemins de la philosophie" en 2009 et rediffusés en 2011 consacraient une semaine à Karl Marx, intitulée "Chroniques marxiennes". Ce cinquième et dernier épisode soulevait la question de Marx et la crise économique.

Lucien Sève répondait ainsi à la mode que l'on pouvait constater autour de la figure de Marx suite à la crise financière de 2008 : "On nous a serinés depuis si longtemps que Marx est mort que je ne vais pas me plaindre si maintenant on nous dit le contraire, bien entendu... mais si c'est au bénéfice d'une mode, je ne m'en réjouis pas."

Bien que Marx ait écrit il y a 150 ans, ce n'est pas hier, toute déduction directe de ce que Marx a écrit est une niaiserie. Si la mode consiste à dire - on prend un texte et on dit, "comme c'est actuel ! " - c'est complètement superficiel. Cet homme qui a vécu au cœur du capitalisme le plus évolué de son temps et qui a su l'analyser avec une telle profondeur, il a mis en avant des idées qui sont aujourd'hui extraordinairement suggestives. Ça c'est autre chose que la mode... ça passera par-delà les modes et les non-modes ! Nous avons une présence fondamentale de l'analyse marxienne dans le champ de la réflexion sur la société capitaliste. Lucien Sève

Jean-Marie Harribey, économiste, explique la loi tendancielle de la baisse du taux de profit élaborée par Marx dans le livre III du Capital. Lucien Sève précise que Marx a énormément travaillé sur les crises du capitalisme et pour lui "le virtuel, si on veut parler ce langage, s'enracine toujours dans le réel : pas de crise financière, sans crise générale de la production capitaliste". Et c’est bien ce qu'il s'est passé en 2007 et 2008, observe-t-il. De plus, chaque crise conjoncturelle, explique-t-il, approfondit en fait une crise systémique "en permanence". "La finance a cru plané hors-sol éternellement, rajoute l'économiste Jean-Marie Harribey, et ça ce n'est pas possible, le capitalisme ne peut pas s'accroître s'il n'est pas valorisé par le travail productif."

Lucien Sève voit "une actualité bouleversante" de la pensée de Marx d'il y a 150 ans, et cela montre bien que "le capitalisme profondément ne change pas". "Marx a saisi les logiques durables, permanentes" du capitalisme de l'époque victorienne. Il précise ensuite sa pensée au sujet de l'homme pris dans le capitalisme car "aussi, le capitalisme transforme l'homme en abstraction". Il se prend à "rigoler doucement" quand il entend parler de "moraliser le capitalisme" : "On se moque de nous.

"Ce n'est pas le communisme au sens marxien qui a échoué au 20 ème siècle parce qu'il n'a été en réalité mis en pratique nulle part", affirme Lucien Sève avec véhémence. Il s'en prend alors à la révolution telle qu'elle a existé, cela n'a été qu'une "confiscation par une minorité", et d'ajouter, "elle aboutit toujours à un étatisme". 

Nous sommes devant un siècle où il faut inventer un nouveau contenu et une nouvelle forme à la révolution. Lucien Sève

Le Journal des Nouveaux Chemins avec Bruce Bégout, à propos de *Sphex * (cinquième épisode).
Réalisation : Mydia Portis-Guérin et Christine Robert

Lecture des textes : George Claisse

"La production du capitalisme engendre, avec l'inexorabilité d'une loi de la nature, sa propre négation." Karl Marx, Le Capital  Textes lus pendant l'émission : - Albert Camus, L'homme révolté  - Karl Marx, Les luttes des classes en France: le 18 brumaire de Napoléon Bonaparte  (sur la révolution de 1848)

Première diffusion : du 12 au 16 Octobre 2009

Intervenants
À venir dans ... secondes ...par......