LE DIRECT
Image extrait du film L'Argent, de Robert Bresson (1983)
Épisode 4 :

L'argent, au-delà de la morale et de l'économie

59 min

Peut-on réfléchir à l'institution de l'argent sans prendre une position morale ? Est-ce une entité neutre qui ne dépend que de l'utilisation qu'on en fait ? Ou est-elle intrinsèquement morale puisqu'elle véhicule toujours une prise de position par rapport à un bien ou un mal ?

Argent et morale
Argent et morale Crédits : erhui1979 - Getty

Fini de rire, après Molière et les comédies du ridicule, argent hier, après Georg Simmel et Aristote et Marx, lundi et mardi, pour ce dernier temps de notre semaine dépensée en pensant l’argent, aujourd’hui, dans une main, un billet, un chèque, de la monnaie, tout ce qui ne brille pas forcément mais qui permet d’acheter ou de s’enrichir, dans l’autre main, un geste qui nous interroge : cet argent, si je le donne, si je le garde, si je le dépense, est-ce un bien ou un mal ? Ou bien y a-t-il un moyen de penser le rapport à l’argent qui ne soit pas moral ?

Je crois qu'on se perd à raisonner en terme de bien ou de mal. Le cas de Gérard Depardieu est intéressant ici, puisqu'on a eu un discours purement moral, c'est-à-dire que face à l'évasion fiscale, on a eu des insultes à l'égard de sa personne, alors que si c'était des hommes politiques dignes de ce nom, ils peuvent légiférer, il y a un certain nombre de mesures politiques qui peuvent être prises. En politique l'enjeu ce n'est pas les personnes. Pierre Zaoui

Pierre Zaoui
Pierre Zaoui Crédits : MC - Radio France

On raconte que le slogan de Diogène Laërce, le fondateur de l'école cynique, était "altère la monnaie". On raconte que son père était un faux-monnayeur et justement, "altère la monnaie" parce que la monnaie c'est le nom de toutes les conventions et les fausses valeurs qui traînent dans la société. Donc au fond, le cynique c'est d'abord le faux monnayeur qui crache et altère la monnaie parce que c'est celui qui crache sur l'argent. Le sens actuel de cynique c'est presque l'inverse. Pour reprendre le mot d'Oscar Wilde, le cynique aujourd'hui c'est celui "qui connaît le prix de toutes choses et la valeur d'aucune". 

Références musicales :

  • Money note de Camille
  • Les faux monnayeurs des Frères Jacques

Extraits :

  • Discours du Bourget, de François Hollande (22 janvier 2012)
  • L'argent, film de Robert Bresson  (1983)

Lecture :

  • Léon Bloy, Le sang du pauvre  (édition numérique Gallica)

Par Adèle Van Reeth

Réalisation : Marie-Laure Ciboulet

Lectures Georges Claisse

En partenariat avec le magazine Marianne

Marianne
Marianne
Intervenants
  • philosophe, maître de conférences à l'université Paris VII-Diderot, membre de la revue Vacarme

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......