LE DIRECT
La révolution Egyptienne
Épisode 4 :

Contre démocratie et transition dans le monde arabe aujourd'hui

53 min
À retrouver dans l'émission

En quoi les démocraties naissantes dans le pays arabe peuvent-ils être comprises comme des expressions de la contre-démocratie ?

La révolution Egyptienne
La révolution Egyptienne Crédits : Joel Carillet - Getty

"Comment la démocratie s'est-elle compliquée ? La démocratie n'est plus simplement le règne de l'élection, le règne du vote. D'abord la démocratie est une activité civique, mais ce n'est plus simplement le citoyen qui se rend de façon intermittente aux urnes : nous voyons de plus en plus dans les sociétés contemporaines, des formes de contrôle, de surveillance, ce que j'appelais aussi de contre-démocratie, de contre pouvoir. Et cela est la base d'une démocratie beaucoup plus permanente, désormais les pouvoirs ne remettent pas simplement en jeu leur sort tous les trois quatre ou cinq ans, mais c'est en permanence qu'ils doivent s'expliquer, rendre des comptes. Ils vivent à la fois sous le regard de l'opinion, mais aussi d'institutions qui sont chargées de contrôler leur action."
Pierre Rosenvalon

Ce que pense, ou ce que j'essaye de penser, c'est que d'emblée, les surgissements révolutionnaires, les peuples en prononçant ces slogans, en occupant les places, ont très clairement exigé une interprétation de la démocratie, une volonté démocratique, qui allait au-delà des procédures tels que le vote. Ils ne sont pas descendu dans la rue pour demander un bulletin de vote, ils n'ont d'ailleurs que très peu prononcé le mot de démocratie en tant que telle. Et ils ont très visiblement pris à partir les interprètes de la démocratie dite libérale en disant : "au fond, ce qu'on exige, c'est la chute d'un système".    
Leyla Dakhi

Laila Dakhli
Laila Dakhli Crédits : MC - Radio France

Les révolutions de 2011, il faut se souvenir qu'elles prennent le chemin de la dénonciation de la corruption, qui est quelque chose de massif dans les élites au pouvoir. C'est pour ça que je dis que cette espèce de gouvernement technocratique, de transition et de gestion des affaires, pose problème. Parce qu'au fond, il ne prend pas à bras le corps la question de l'inégalité, celle des privilèges.    
Leyla Dakhi 

Références musicales:

- Enti Essout  : la chanson de la démocratie qui a fait le buzz en 2011

- Bachar Mar-Khalife , Democratia

Extraits:

  • Pierre Rosanvallon , "esquisse d'une théorie générale de la démocratie"

www.college-de-france.fr (04/01/2013)

  • *Tharir, place de la libération * (Savona, 2012)
  • Préambule de la Constitution de la République Tunisienne  (Tunis, le 26 janvier 2014) , source www.marsad.tn
  • La révolution sans le jasmin »  (Emission 13h15 le samedi, France 2, 25/05/2013)

Lecture:

- Alaa El Aswany , Chroniques de la révolution égyptienne , trad. Gilles Gauthier, (Acte Sud, 2011), p 75-76

Et les "2 minutes papillon" de Géraldine Mosna-Savoye: Aujourd'hui, le philosophe Jean-Claude Monod, auteur de Qu’est-ce qu’un chef en démocratie ? , paru au Seuil en 2012. Il nous explique cette notion de « démocratie en travail » : qu’est-ce que signifie l’idée de « démocratie en travail » ? Quel travail la démocratie doit-elle accomplir sur elle-même ?

La préférence pour l’inégalité
La préférence pour l’inégalité

Par Adèle Van Reeth

Réalisation : Mydia Portis-Guérin

Lectures : Jean-Louis Jacopin

Intervenants
  • historienne, spécialiste du monde arabe contemporain, chercheure au CNRS (centre Marc Bloch, Berlin)
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......