LE DIRECT
Épisode 4 :

La technique est-elle naturelle à l'homme ? (corrigé de dissertation)

50 min
À retrouver dans l'émission

La technique est-elle naturelle à l’homme ? Un corrigé de dissertation proposé par Hugues Marminat, professeur de philosophie au lycée Français de Bruxelles.

La technique est-elle naturelle à l’homme ? Un corrigé de dissertation proposé par Hugues Marminat, professeur de philosophie au lycée Français de Bruxelles.

Analyse du sujet

1) « la technique » :

  • chez les Grecs, la technè = art (savoir-faire, habileté). Elle s’oppose à l’épistèmè (la science théorique)
  • Chez les modernes, la technique est « technoscience » : c’est le savoir matérialisée, la science appliquée. Décloisonnement entre science et technique. Le savoir-faire renvoie à un stade dépassé de la technique : celui de l’artisanat et de l’outil.
  • Du coup, le mot « technique » renvoie aujourd’hui à un savoir-faire simple, l’habileté des mains
  • Alors que le mot « technologie » = opérations de fabrication complexes, intégrées au corps de la « technoscience » : électronique, techniques de l’information et de la communication, génie génétique et biotechnologies, etc.
  • De quelle technique parlons-nous ? « La » technique = terme générique, abstrait et trompeur
  • Il y a pour aller vite 3 âges de la technique = l’artisanat, l’industrie et l’ingénierie, les nouvelles technologies. Chacun pose des problèmes spécifiques dans sa relation avec la « nature humaine »
  • Chaque objet technique induit une différence d’appréhension, de prise en main, d’effet sur l’homme. Un parapluie, une voiture, et un téléphone portable ne produisent pas le même effet.

2) « naturel à »  :

  • ce qui appartient à la nature d’un être, ce qui est relatif à la nature humaine, ici.

L’H est-il naturellement technicien ?Peut-on définir l’être humain comme un être qui fabrique et utilise des outils, objets artificiels ?La technique suffit-elle à englober toute la complexité humaine ?

  • ce qui est inné, ce que l’homme possède en naissant. S’oppose à acquis, appris.

Naturel s’oppose ici à culturel. La technique est-elle fait biologique, qui vient de son corps ou bien est-elle un fait culturel majeur, ce qui fait entrer l’homme dans l’histoire ?La technique ne modifie-t-elle pas la nature humaine ?

  • ce qui correspond à l’ordre habituel, ce qui est considéré comme normal (« c’est naturel » = ça va de soi), ce qui s’impose comme une évidence. Aisance avec laquelle on se comporte, spontanéité.

La technique moderne n’est-elle pas devenue si omniprésente, si normale, qu’on ne peut plus s’en passer ? L’homme n’est-il pas un utilisateur compulsif de techniques ?

3) « L’homme » :

  • désigne le genre humain, par opposition au reste des animaux.

L’homme est-il le seul animal technicien ? La technique est-elle le propre de l’homme ?

  • de quel homme parle-t-on ? Le fabricant (artisan, ingénieur) ou l’utilisateur (travailleur, consommateur)

4) « est-elle » : 

  • présent de vérité générale qui renvoie à une essence, à un être permanent de l’homme
  • mais en réalité, le rapport de la nature humaine à la technique a bien changé.

Problématisation

**1) **** Paradoxe du sujet**

On oppose, par définition, la technique à la nature. Mais, il y a toujours eu de la technique : la technique est connaturelle à l’homme. Dès qu’il apparaît, c’est déjà outillé ! Aussi loin qu’on remonte, la technique est là, disponible. En ce sens, elle est « naturelle à l’homme », au sens où elle a toujours été à sa disposition, associée à l’homme. Il n’y a pas d’état pré-technique de l’homme (sauf hypothétique = l’état de nature chez Rousseau) La technique est-elle une faculté naturelle (biologique, innée) à l’homme ?L’homme a-t-il une tendance naturelle à fabriquer et à utiliser des outils ?D’où vient l’impulsion ? De lui ? Ou de l’extérieur (son environnement) ? Trouve-t-on de la technique chez les autres animaux ou bien est-ce le propre de l’homme ?La technique est-elle déjà dans la nature avant l’homme ? Ou bien n’est-elle naturelle qu’à l’homme ?Continuité ou discontinuité ?

2) Plus qu’un fait biologique, la technique est un fait culturel = il fait entrer l’homme dans l’histoire !

La technique se trouve du côté de l’acquis, du progrès ! Dès lors, elle introduit une rupture avec la nature (qu’il faut dominer, domestiquer, humaniser) et avec la « nature humaine » : l’homme se définit comme libre, indépendamment de toute détermination préalable. Il change la société, le monde et lui-même au rythme de ses techniques : l’homme se fabrique !

3) Mais justement, la technique, en devenant notre milieu (la « technosphère », le « technocosme », ou le « technosystème ») de développement et de vie, ne modifie-t-il pas complètement la nature même de l’homme, sa façon d’être ? L’homme est-il encore maître de ses créations, de ses outils ?La technique ne l’asservit-elle pas autant qu’elle le libère ?Ne sommes-nous pas devenus dépendants de nos objets techniques, aliénés à eux ?La technique est devenue omniprésente, normale, allant de soi.Elle est un phénomène irréversible, avec lequel il faut composer : elle est notre destin.

Plan détaillé

I) LA TECHNIQUE EST NATURELLE A L’HOMME

A) Le corps humain est naturellement technicien : il a des mains !
Texte sélectionné ARISTOTE, Des parties des animaux.

B) L’évolution : l’homme est devenu technicien.
Texte sélectionné  : LEROI-GOURHAN , Le geste et la parole, tome II (1965)
C) Définir l’homme comme « homo faber » : la technique comme propre de l’homme.   Henri BERGSON , L’Évolution créatrice (1907)

II) LA TECHNIQUE EST CULTURELLE ET NON NATURELLE : ELLE ELOIGNE L’HOMME DE LA NATURE
A) La technique fait sortir l’homme de la nature et le fait entrer dans l’histoire.   ROUSSEAU , Discours sur l’Origine et les Fondements de l’Inégalité parmi les hommes.
B) La technique doit nous rendre « comme maîtres et possesseurs de la nature ».   DESCARTES , Discours de la méthode, VI
C) Par la technique, l’homme se « fabrique » lui-même

1) La technique est l’objectivation de la subjectivité humaine.
HEGEL, Leçons sur la philosophie de l’histoire

2) L’homme construit son propre monde et se construit en retour.   MARX,  Manuscrits de 1844
3) Critique du machinisme. La technique peut aliéner l’ouvrier.   MARX , Capital

III) LA TECHNIQUE EST DEVENUE « NATURELLE A L’HOMME » : ELLE S’IMPOSE A LUI, ELLE S’INCORPORE A LUI, ELLE DEVIENT LUI.

A) La technique devient autonome : elle s’impose à l’homme. Elle est notre destin.
HEIDEGGER, L’Essence de la technique.

B) La technique incorporée : le corps augmenté ou amputé ?   MERLEAU-PONTY , Phénoménologie de la Perception

C) Une nouvelle humanité : « Homo portabilis » ou « Petite Poucette » ?Dominique LECOURT , Humain, Posthumain.
Michel SERRES , Petite Poucette.

Adèle Van Reeth et Hugues Marminat
Adèle Van Reeth et Hugues Marminat Crédits : Radio France

Textes lus par Olivier Martinaud

  • Aristote, Les Parties des animaux , § 10, 687 b, éd. Les Belles Lettres, trad. P. Louis, p. 136. 137
  • Leroi-Gourhan, Le geste et la parole , tome 2, 1965
  • Michel Tournier, Vendredi ou les limbes du Pacifique , 1969

Extrait diffusé

« Google glass, le test en vidéo », article vidéo, Le Monde, 03/10/2013

Musiques diffusées

  • Kraftwerk, The robots
  • Pink Floyd, Welcome to the machine
  • Téléphone, Hygiaphone

"2 minutes papillon" de Géraldine Mosna-Savoye 

  • Nathalie Monnin, Qu'est-ce que penser librement ? Apogée.
Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......