LE DIRECT
Une édition du Coran
Épisode 1 :

Histoire du Coran, naissance d’un livre

53 min
À retrouver dans l'émission

Comment concilier foi et raison ? Destin et liberté ? Loi et morale ? Croyant et athée ? Transcendance et incarnation ? Autant de défis à la pensée auxquels nous invite ce texte.

Une édition du Coran
Une édition du Coran Crédits : Fajrul Islam - Getty

Tout le Coran se trouve au coeur de la deuxième Sourates :      
"Ainsi se répète le Coran, sourates après sourates. La foi et l'incrédulité se partagent le monde d'en haut et le monde d'en bas. Le ciel et l'enfer sont réservés soit aux croyants, soit aux impies. Des précisions sur ce qui est ordonné et interdit. Des histoires fabuleuses sur la religion juive et chrétienne. Des amplifications de toutes sortes. Des répétitions, des tautologies sans fin forment le corps de ce livre sacré, qui à chaque fois que nous l'abordons à nouveau, nous cause d'abord un sursaut de dégoût, puis ensuite, nous attire, nous étonne. Et puis finalement, s'impose à notre respect."

Cette lecture se trouve dans la dernière oeuvre poétique de Goethe, entre 1819 et 1827, et elle présente l'avantage, outre d'assumer la difficulté de la lecture du Coran, d'être une lecture précisément. Car avons-nous jamais vraiment lu le Coran ? Et si, avant de se prononcer sur la qualité des interprétations multiples et contradictoires, avant d'établir des jugements distinguant le vrai du faux, nous commencions par ouvrir le livre ?
Car le Coran est d'abord un livre, composé ces 114 Sourates et de 6236 versets, dont les conditions de rédactions constituent en elles-mêmes, un récit passionnant. Mais contrairement à la vie du Prophète, le Coran n'est pas un texte narratif. Bien que rapportant la parole divine à travers celle du Prophète, telle qu'elle a été retranscrite par d'autres que lui, le classement des Sourates est humain. Donc arbitraire. Invitant sans doute à l'interprétation. Mais à qui s'adresse le Coran ? Et comment le lire ?
Peut-être en le prenant pour ce qu'il est. Loin des fantasmes Occidentaux. Un des grands livres de notre bibliothèque humaine, dont le sens s'interprète également en dehors de la foi. Et qui a sa propre histoire.

Il n'y a pas de contradictions dans le Coran, il y a une absence de ponctuations. Ça à été soulevé dès le XIIIème siècle par un très grand exégète qui a été marginalisé, Zamak Chari, qui a dit "moi je ne m'arrête pas à l'idée que seul Dieu peut connaître l'interprétation, seul Dieu en connaît l'interprétation et les enraciner dans le savoir". Lui choisit cette ponctuation, il met un point là où les autres disent "nous avons la foi" c'est-à-dire "nous ne cherchons pas à interpréter". La lecture orthodoxe unanime dit "nul ne connaît l'interprétation du texte, seul Dieu", donc il reste à Dieu seul d'en donner l'interprétation.  
Il faut dire qu'en arabe, interprétation veut dire "ramener au premier", c'est-à-dire, rendre la chose dans son état premier. Et c'est vrai que rendre sa chose dans son état premier quand il s'agit d'une parole de Dieu, c'est difficile, seul Dieu peut ramener à son état premier le sens d'un mot.  
On n'a pas compris qu'une parole de Dieu, par rapport à une écoute humaine, ne peut jamais être dite définitivement. Il y a une production de la compréhension à mesure que le temps passe et ce jusqu'à la fin du monde. Je ne peux pas, comme le disent les mathématiciens, avoir qu'une approche asymptotique, c'est-à-dire : approcher l'axe sans jamais le toucher.    
Youssef Seddik

Youssef Seddik
Youssef Seddik Crédits : Radio France

Il y a une part de révélation, mais qui n'est pas une révélation de dictée, il n'y a pas un Dieu qui a dit à un élu : "prend un papier, je vais te dicter". Je ne crois pas, je crois qu'il y a une inspiration, comme lorsqu'on s'inspire des bourgeons pour prédire le printemps. Comme pour les peintres et les poètes. Sauf que Mahomet n'est pas un peintre ou un poète, il a créé une religion grâce à cette inspiration interne.

Références musicales :

  • Le Trio Joubran , Nawwar
    Vieux Farka Touré , Allah Wawi
    Kamal El Tawil , Gamr El Hawa

Lectures :

  • Le Coran  ; trad. Denise Masson, Gallimard, bibliothèque de la Pléiade.
  • sourates III, 7 et XXV, 32
  • sourates II, 256 et IX, 5-12
  • sourate LIII, 1-18
  • sourate XXXIII, 40

Extraits sonores :

  • Le Message ,  film de Moustapha Akkad, 1976.
  • Mahomet , série documentaire réalisé pour Arte par Chema Sarmiento, 2002.

Par Adèle Van Reeth
Réalisation : Luc-Jean Reynaud, Michel-Ange Vinti
Lectures : Georges Claisse

Et les "2 minutes papillon" de Géradine Mosna-Savoye à propos de du livre de Susan Sontag, Tout et rien d'autre, conversation avec Jonathan Cott , paru aux éditions Climats. 

Aujourd'hui premier temps de notre semaine consacrée au Coran, en partenariat avec le Hors série de Philosophie magazine.

HS philomag Coran
HS philomag Coran
Intervenants
  • Philosophe et anthropologue, spécialiste du la sémantique et du " travail " sacré, notamment dans les espaces de l'islam
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......