LE DIRECT
Wittgenstein
Épisode 2 :

Wittgenstein : Décrire les usages du langage

53 min
À retrouver dans l'émission

Le but de la philosophie est la clarification logique des pensées. La philosophie n’est pas une théorie mais une activité. Une œuvre philosophique se compose essentiellement d’éclaircissements" écrit Wittgenstein dans son Tractatus. Explication avec Elise Marrou.

Wittgenstein
Wittgenstein

Comment dire ce que vous voulons dire ? Quel choix de mots avons-nous à notre disposition ? Comment la pensée se fabrique-t-elle à partir de ces mots ? Voici quelques-unes des questions que Ludwig Wittgenstein (1889-1951) pose dans son Tractatus comme dans ses Recherches philosophiques (1953).

Le but de la philosophie est la clarification logique des pensées. La philosophie n’est pas une théorie mais une activité. Une œuvre philosophique se compose essentiellement d’éclaircissements. Elle doit rendre claire et nettement délimitées les propositions qui autrement sont troubles et confuses.      
Wittgenstein, Tractatus logico-philosophicus (1921)

Éclaircissement qui vise, non à dissoudre des erreurs, mais à souligner l'absence irréductible de sens de certains énoncés. Dans cette émission qui fait la part belle aux jeux de langage, Adèle van Reeth s'entretient avec Elise Marrou, maîtresse de conférences en philosophie contemporaine à l'Université Paris-Sorbonne.

Elise Marrou : Le langage n’est pas un objet d’étude, ni un thème pour Wittgenstein. Pour lui, le fait de parler nous est soit aussi naturel que boire ou manger rend difficile de prendre la mesure de l’intimité avec laquelle le langage imprègne nos formes de vie. Les usages langagiers, les concepts que nous mettons en œuvre chaque fois que nous disons quelque chose tissent un motif dans l’existence d’une profondeur extrême. Ce que va faire ce philosophe grammairien tout au long de son œuvre, c’est d’essayer de rendre transparents les usages de notre langage. Pour accéder à cette fameuse clarté dont il fait le but de sa philosophie, il faut décrire les usages du langage qui, parce qu’ils nous sont devenus trop coutumiers, doivent être mis à distance par le travail descriptif du philosophe.

Textes lus

  • F. Nietzsche, Aurore, Avant-propos, §5
  • Wittgenstein, Recherches philosophiques, 1953, §1, Gallimard, 2004.
  • Wittgenstein, Recherches philosophiques, 1953, §23, Gallimard, 2004.
  • Wittgenstein, Recherches philosophiques, 1953, §68 et 85, Gallimard p. 65 et 81
  • Wittgenstein, Le Cahier bleu, dicté en 1934, Gallimard 1996, p. 80
Elise Marrou, enseigne la philosophie contemporaine à Paris-Sorbonne
Elise Marrou, enseigne la philosophie contemporaine à Paris-Sorbonne Crédits : Marie Aubert

Extraits diffusés

  • Pierre Palmade, Le Scrabble
  • Être et avoir, documentaire de Nicolas Philibert, 2002
  • La Diagonale du fou, de Richard Dembo, 1992
  • Cyrano de Bergerac, de Jean-Paul Rappeneau, 1990

Musiques diffusées

  • Franz Schubert, Wiegenlied, opus 98
  • Andrews sisters, You don’t have to know the langage
  • Franz Schubert, moment musical en ut dièse min
  • Chanson Plus bifluorée, Le mot et la chose (texte de l’abbé de Lattaignant)

La chronique « 2 minutes papillon » de Géraldine Mosna-Savoye.

  • Hommage au philosophe américain Hilary Putman (1936-2016)
Écouter
2 min
La chronique 2 minutes papillon : Mardi 15 mars 2016

Chroniques

10H51
2 min

Deux minutes papillon

La chronique 2 minutes papillon : Mardi 15 mars 2016
Intervenants
  • enseigne la philosophie contemporaine et l’histoire de la philosophie moderne à l'Université Paris-Sorbonne
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......