LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Peinture murale du 1er siècle (Palais Massimo, Rome)

Les Chemins mènent à Rome (4/5): le sexe antique

59 min
À retrouver dans l'émission

Quatrième émission de la semaine consacrée à l'Empire romain. Raphaël Enthoven poursuit son entretien avec Paul Veyne, archéologue, historien et spécialiste de la Rome antique, au sujet de la vie quotidienne et de la sexualité à Rome.

Peinture murale du 1er siècle (Palais Massimo, Rome)
Peinture murale du 1er siècle (Palais Massimo, Rome) Crédits : Mondadori Portfolio - Getty

[Dans la Rome antique] vous avez deux limites. Il faut être sérieux dans la vie, donc modérer les plaisirs, ne pas être un goinfre. Deuxièmement, vous avez une règle de morale absolue, un esclave doit se laisser faire par son maître, un affranchi doit aussi se laisser sodomiser parce qu'il doit être reconnaissant à son maître de l'avoir libéré. Un homme libre... ou bien il est passif, et c'est une horreur, c'est une femme, ou bien il est actif, alors là ça va. Sodomiser c'est bien, être sodomisé c'est mal. Paul Veyne

Écouter
30 min
Les Chemins mènent à Rome (4/5) avec Paul Veyne. Diffusion du 22/05/2008

La période la plus libertine de l'histoire romaine, c'est au temps d'Auguste, autour de l'an I. C'est là que le libertinage est total, semblable au libertinage de notre aristocratie du 18ème siècle. Après ça devient sérieux... Paul Veyne

Intervenants
  • historien spécialiste de l’Antiquité romaine, professeur honoraire au Collège de France
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......