LE DIRECT
Voltaire et Emilie du Châtelet.

L’esprit Voltaire (3/4) : la philosophie a- t-elle un sexe ?

53 min
À retrouver dans l'émission

Pour cette 3ème émission consacrée à l'esprit Voltaire, Adèle Van Reeth reçoit Florence Lotterie, professeure à Paris VII en Littérature française du XVIIIème siècle, et Olivier Ferret, professeur de littérature à l'université Lumière Lyon 2.

Voltaire et Emilie du Châtelet.
Voltaire et Emilie du Châtelet. Crédits : Radio France

Pour cette 3ème émission consacrée à l'esprit Voltaire,  Adèle VAN REETH reçoit Florence LOTTERIE (Professeur à Paris VII -  Denis Diderot en  Littérature française du XVIIIème siècle), et  Olivier  FERRET (professeur de littérature à l'université Lumière Lyon 2, et  directeur aux PUPS de la collection revue Voltaire, pour la Revue Voltaire n°14 : Voltaire et le sexe sous la direction d'Olivier Ferret et Florence Lotterie, Presses Universitaires Paris-Sorbonne, 2014).

Voltaire s'en prend aux clichés de la femme coquette ou dévote. Il défend l'idée que la femme peut entrer dans la sphère de la philosophie tout en restant femme.

Dans sa correspondance, Voltaire réagit à la publication d'un certain nombres d'articles de L'Encyclopédie. [...] Sa réponse va être cinglante dans les "Questions sur l'Encyclopédie" dans lequel il ne manque pas d'épingler l'article Femme pour en montrer l'inanité. Il s'efforce de retourner les clichés en prenant le contre-pied de cette représentation de la femme associée à la galanterie. Dans son discours, les femmes peuvent aussi être philosophes. Olivier Ferret

La vie de la femme telle qu'elle se représente à travers cette situation de clichés, Voltaire ne peut pas supporter ça car il est bien placé pour savoir que les âges de la femme peuvent parfaitement être philosophiques et féminins en même temps. Il n'y a pas d'incompatibilité entre le féminin et la philosophie. Florence Lotterie

Emilie du Châtelet est non seulement une philosophe, c'est une femme de science, pas une mondaine superficielle et vulgarisatrice. Une mathématicienne et physicienne avec laquelle Voltaire prend plaisir à discuter, admiratif de son savoir.

Il y a toute une série de thèses qui expliquent que les femmes peuvent entrer dans le savoir mais à leur manière : légère, en surface, brillante. Voltaire nous dit exactement le contraire : la philosophie c'est le fait de ne pas voltiger sur la surface, c'est d'entrer dans la profondeur, d'être dans l'application constante. Florence Lotterie

Références musicales:

- Couperin , Les chérubins ou l’aimable Lazure

-  Jean-Philippe Rameau , Les boréades

- Georges Gurdjieff , Chants et danses derviches

- Fernandel, Ma femme fait du judo

- Blur, Girls and boys 

- Christophe Zurfluh,  Lava flux 2

Extrait:

- Molière, Les femmes savantes  (1977), acte I, scène 1. Adapté par Georges Gravier ( Armande = Catherine Ferran. Henriette = Dominique Constenza)

Lectures:

- Voltaire, Essai sur les mœurs et l’esprit des nations

- Voltaire, La Bible enfin expliquée

- Voltaire, Éléments de la philosophie de Newton

Florence Lotterie et Olivier Ferret
Florence Lotterie et Olivier Ferret Crédits : Radio France

Par Adèle Van Reeth

Réalisation :Nicolas Berger

Lectures : Jean-Louis Jacopin

Intervenants
  • professeure de littérature du 18ème siècle à l'Université de Paris
  • , professeur de littérature à l’université Lumière Lyon 2, et directeur aux PUPS de la collection revue Voltaire
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......