LE DIRECT
Allegorie répresentant la république. Peinture de Jules Claude Ziegler
Épisode 3 :

La fraternité

52 min
À retrouver dans l'émission

La fraternité, troisième volet de la devise républicaine, est-elle mise à mal par le "pessimisme" français ? Emission en partenariat avec Cité philo 2016 à Lille ( 20ème édition des semaines européennes de la philosophie)

Allegorie répresentant la république. Peinture de Jules Claude Ziegler
Allegorie répresentant la république. Peinture de Jules Claude Ziegler Crédits : Photo Josse / Leemage - AFP

Marcel Gauchet, dans "Comprendre le malheur français", analyse ce pessimisme à l'aune d'une mondialisation malheureuse : la relégation de la France au rang de puissance secondaire conjuguée au souvenir de sa grandeur passée se traduisent par une défiance envers l'avenir qui n'est que le corollaire d'un malaise bien présent.

le texte du jour

« [La France] a deux choses très fortes que je ne vois chez nulle autre [nation]. Elle a à la fois le principe et la légende, l'idée plus large et plus humaine, et en même temps la tradition plus suivie. Ce principe, cette idée, enfouis dans le Moyen Âge sous le dogme de la grâce, ils s'appellent en langue d'homme, la fraternité. Cette tradition, c'est celle qui fait de l'histoire de France celle de l'humanité. En elle se perpétue, sous forme diverse, l'idéal moral du monde, de saint Louis à la Pucelle, de Jeanne d'Arc à nos jeunes généraux de la Révolution; le saint de la France, quel qu'il soit, est celui de toutes les nations, il est adopté, béni et pleuré du genre humain.

« Pour tout homme, disait impartialement un philosophe américain, le premier pays, c'est sa patrie, et le second, c'est la France. » — Mais combien d'hommes aiment mieux vivre ici qu'en leur pays! Dès qu'ils peuvent un moment briser le fil qui les tient, ils viennent, pauvres oiseaux de passage, s'y abattre, s'y réfugier, y prendre au moins un moment de chaleur vitale. Ils avouent tacitement que c'est ici la patrie universelle. Cette nation, considérée ainsi comme l'asile du monde, est bien plus qu'une nation; c'est la fraternité vivante. En quelque défaillance qu'elle tombe, elle contient au fond de sa nature ce principe vivace, qui lui conserve, quoi qu'il arrive, des chances particulières de restauration. Le jour où, se souvenant qu'elle fut et doit être le salut du genre humain, la France s'entourera de ses enfants et leur enseignera la France, comme foi et comme religion, elle se retrouvera vivante, et solide comme le globe. »

- Jules Michelet, Le Peuple, 1846, ( Calmann Lévy Editeur) pp.276-277

Lectures

- Jules Michelet, Le Peuple, 1846, (Calmann Lévy Editeur) pp.276-277

- Charles Péguy, Notre jeunesse, Les cahiers de la quinzaine, 1910, pp.14-15

Référence musicale

Marc Robine, On est en république

.
.

Evénement: exposition Pascal, le coeur et la raison du 8 novembre au 29 janvier 2017 à la BnF I François - Mitterrand

.
.

Chroniques

10H50
2 min

Deux minutes papillon

"Politique de l'autonomie musicale: essais philosophiques" de Lydia Goehr
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......