LE DIRECT

Max Weber (1/4) : la cage d’acier du capitalisme

50 min
À retrouver dans l'émission

Par Adèle Van Reeth

Réalisation : Olivier Guérin

Lectures : Jean-Louis Jacopin

Max Weber
Max Weber

De Max Weber, l’un des fondateurs de la sociologie moderne, le 21ème siècle a retenu quelques formules : la cage d’acier, allégorie de la civilisation capitaliste industrielle moderne, qui désigne l’enfermement de la liberté individuelle au sein de structures impersonnelles gouvernées par le règne du calcul l’idéal-type, outil méthodologique nécessaire qui immobiliserait la pensée dans l’abstraction et l’opposition entre l’éthique de conviction et l’éthique de responsabilité. Weber serait ainsi le Karl Marx de la bourgeoisie et le penseur du désenchantement du monde, qui aurait sacrifié l’idéal révolutionnaire sur l’autel du pessimisme critique.

Mais Weber est avant tout le penseur des tensions et des ambivalences. La cage d’acier est autant le fruit de la rationalité que de l’irrationalité, l’idéal-type est avant tout, selon ses propres termes, un moyen de penser « la réalité de la vie », et bien loin de s’opposer, l’éthique de responsabilité et l’éthique de conviction doivent se penser ensemble pour obtenir les conditions d’une action politique digne de ce nom.

Avec Weber, la sociologie doit avant tout se garder d’être normative, et penser les corrélations entre le matériel et le spirituel en termes d’affinités électives. Un concept n’est rien sans la prise en compte du contexte et de la subjectivité, de la culture et des passions qui animent chaque individu. En quoi l’éthique protestante a-t-elle favorisé la naissance de l’esprit capitaliste ? Quel est le lien entre l’économie et l’érotisme ? Peut-on croire au pouvoir sans légitimer la domination politique ? Et que nous disent les religions des cultures humaines ? Autant de questions auxquelles nous allons tenter de répondre cette semaine, avec, demain, Michel Lallement qui vous montrera que l’érotisme ne s’oppose par à l’économie, mercredi, Isabelle Kalinowski qui se demandera ce que signifie une sociologie de la religion, et jeudi, Yves Sintomer qui vous parlera de la Domination, un texte jusque là inédit en français et qui s’interroge sur la politique comme vocation.

Mais aujourd’hui, pour commencer cette semaine wéberienne, nous avons le plaisir d’accueillir Michaël Lowy pour évoquer le texte le plus connu du sociologue, L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme.

Michaël Lowy
Michaël Lowy Crédits : MC - Radio France

Références musicales:

  • 5ème symphonie de Mahler

  • Ivan Rebrof , Ah ! si j’étais riche

  • Offenbach , Vert-vert : « Oui l’oiseau reviendra sa cage »

Lectures:

  • Max Weber, L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme , (Flammarion, 2000)

- Michel Tournier, Vendredi ou les limbes du Pacifique ( Gallimard )

Et les "2 minutes papillon" de Géraldine Mosna-Savoye, à propos de la parution du livre inédit en français de Bertrand Russell, Ethique et politique aux éditions Payot.

Ethique et politique
Ethique et politique
Intervenants
  • philosophe et sociologue, auteur de Franz Kafka et de Rosa Luxemburg. L'étincelle incendiaire.
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......