LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Renaud Barbaras

Métaphysique du sentiment par Renaud Barbaras

54 min

Spécificité du sentiment,peur, émotion, connaissance...L'illustre Renaud Barbaras poursuit aujourd'hui son entreprise phénoménologique, et montre comment poésie et sentiment peuvent nous permettre de fuir notre finitude.

Renaud Barbaras
Renaud Barbaras Crédits : Marie Aubert

La peur, réponse à l'horrible, n'est pas le sentiment de l'horrible, qui le donne à connaître. Telle est la spécificité du sentiment : ni du côté de l'émotion, ni du côté de la connaissance.

L'illustre Renaud Barbaras poursuit aujourd'hui son entreprise phénoménologique, et montre comment poésie et sentiment peuvent nous permettre de fuir notre finitude.

TEXTES

Philippe Jaccottet, Cahier de verdure, « Le Cerisier », 1990, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 2014

Mikel Dufrenne, Phénoménologie de l’expérience esthétique, PUF, 1953

Barbaras, Métaphysique du sentiment (Cerf, 2016)p.194

EXTRAITS

Scream , Wes Craven, 1997

ARCH Maldiney, A voix nue, France culture, 04/02/2002

Le Jeu de l’amour et du hasard, Marivaux, 1730 ; mise en scène de Galin Stoev, France culture, 10/02/2013

REFERENCES MUSICALES

France Gall, Cézanne peint

Franz Liszt, Consolation en ré bémol Majeur

Eliott Smith, A passing feeling

Et la lecture des Nouveaux chemins par Jean-Louis Jacopin : Philippe Jaccottet, Cahier de verdure, « Le Cerisier », 1990, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 2014

Écouter
1 min
La lecture des Nouveaux chemins de la connaissance : Vendredi 6 mai 2016
Chroniques
Intervenants
  • professeur de philosophie contemporaine à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et membre de l'Institut Universitaire de France.
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......