LE DIRECT
Michel de Montaigne (1533-1592)
Épisode 2 :

De la diversion

52 min
À retrouver dans l'émission

Deuxième temps de notre semaine consacrée aux essais de Montaigne. Adèle Van Reeth s'entretient avec Emiliano Ferrari, chercheur à l'Institut de recherches philosophiques de l'université Lyon 3, à propos de l'oeuvre philosophique de Michel de Montaigne.

Michel de Montaigne (1533-1592), circa 1830.
Michel de Montaigne (1533-1592), circa 1830. Crédits : Print Collector - Getty

Comment vivre la mort d'un être proche ? Peut-on résister au chagrin, à la colère ou à la jalousie ? Il faut bien plutôt compenser ces passions tristes par des passions joyeuses, dit Montaigne. Mais d'ailleurs, quelle est l'origine des passions ? Réponse aujourd'hui avec notre invité Emiliano Ferrari.

Les Essais sont d'abord un livre de philosophie morale. Montaigne montre un chemin de connaissance de soi, un chemin ardu, difficile, un labyrinthe où parfois on fait de bonnes rencontres, parfois de très mauvaises rencontres. Et dans ce chemin il y a une dimension intellectuelle et une dimension de connaissance de l'affectivité, des passions. Emiliano Ferrari

Le concept que Montaigne avance dans Les Essais de raison boiteuse, elle est justement construite en opposition à la droite raison. La raison, dans Les Essais, elle est boiteuse, elle n'est pas droite, ce n'est pas elle qui va nous aider dans la conduite des passions. Elle ne sera jamais une faculté dominante. [...] La diversion est donc une méthode présentée par Montaigne. Il y croit, il l'applique à lui-même. Cette diversion est donc une façon de concevoir les passions non plus comme une maladie, mais comme une thérapie. Emiliano Ferrari

  • Michel de Montaigne , *Essais * (édition de 1588), III, 4 :« De la diversion » Gallimard/», folio classique 2012), tome 3, édition d’Emmanuel Naya

EXTRAITS :

  • Archive de Jean Starobinski , auteur de Montaigne en mouvement  (source : La littérature, dans les Matinées de France culture, 10/02/1983)
  • Extrait d’Othello  de Shakespeare. Acte III, scène 3. Adaptation au festival de Pau en 1979. FR 3. Réalisateurs : Yves André Hubert Roger Hanin. Metteur en scène : Roger Hanin. Avec Roger Hanin (Othello) et Michel Duchaussoy (Iago)

INSTRUS :

  • Marin Marais , Suite en ré min
  • Domenico Gabrielli , Canon en ré
  • Marin Marais , Suite n°6 en mi mineur
  • Robert de Visée , Chaconne pour théorbe

CHANSONS :

  • Georges Brassens , La fessée
  • Line Renaud , Passion ! passion !
Emiliano Ferrari
Emiliano Ferrari Crédits : MC - Radio France
les raisons de l'art
les raisons de l'art

Par Adèle Van Reeth

Réalisation: Mydia Portis-Guérin

Lectures: Georges Claisse

Bibliographie

Les Essais

Les EssaisMichel de MontaigneGallimard / Bibliothèque de la Pléiade, 2007

Intervenants
  • chercheur à l’Institut de recherches philosophiques de l’université Lyon 3.
L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......