LE DIRECT
David Lynch en 2006 à Rome
Épisode 3 :

David Lynch ou le temps d'un cauchemar

59 min

C’est en jouant avec les limites du réel que Lynch crée l’horreur. Le rêve n’est pas le contraire de la réalité, le virtuel ne s’oppose pas au réel, nous dit Bergson, et Lynch joue de cette continuité pour rendre fou, en noyant la banalité du réel au milieu de fantasmes éveillés.

Certains cherchent encore des explications au scénario de l'un des meilleurs films du siècle, sorti en novembre 2001. Allociné
Certains cherchent encore des explications au scénario de l'un des meilleurs films du siècle, sorti en novembre 2001. Allociné

C’est parce qu’il est fait de matière, d’images et de temps que le cinéma peut faire jaillir l’horreur, non pas seulement à l’écran, mais en nous, en estompant, par endroit seulement, la limite qui sépare le rêve de la réalité. Quel est ce monde qui nous effraie et qui ne ressemble pas au nôtre, sans lui être totalement étranger ? C’est un cauchemar, entendez, c’est un film de David Lynch. Pensez au visage du clochard dans Mulholland Drive qui, qui en une demi-seconde d’apparition à l’écran, marque durablement notre mémoire. Rappelez-vous l’angoisse suscitée par un couloir obscur dans lequel le personnage, tout simplement disparaît.

Le cinéma de Lynch fait du rêve le pire ennemi de la conscience

Apparition et disparition, la ligne du temps, chez Lynch, se brise et se mord la queue en une circularité insoutenable, le mal est un virus qui se propage dans le sang et les rouge à lèvres et l’espace s’éventre au sein de l’image, tel un visage dont la banalité devient soudain effrayante. Apprendre à regarder la texture de la matière pour se résigner à l’inexistence du présent : le cinéma de Lynch fait du rêve le pire ennemi de la conscience.

Par Adèle Van Reeth

Réalisation : Mydia Portis-Guérin

Lectures : Georges Claisse

Références musicales :

-Lou Reed, *This magic moment* (BOF Lost Highway)

-Nicolas Cage, *Love me * (BOF Sailor et Lula)

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......