LE DIRECT
Søren Kierkegaard
Épisode 1 :

Kierkegaard, « Le journal du séducteur »

51 min
À retrouver dans l'émission

Comment distinguer les séducteurs que sont Dom Juan et Johannes, le séducteur du Journal éponyme de Kierkegaard ?

Søren Kierkegaard
Søren Kierkegaard Crédits : Neils Christian Kierkegaard

Comment comprendre que Dom Juan et Johannes appartiennent au même stade de l'existence, le stade esthétique ? Comment rapprocher, parallèlement, la séduction manipulatrice et intéressée de Johannes avec la maïeutique de Socrate ? Vincent Delecroix répond aujourd'hui à toutes ces questions et nous en dit même plus sur cet étrange Journal d'un séducteur, de Kierkegaard.

Le texte du jour

« Une condition capitale pour toute jouissance, c’est de se limiter. Il ne semble pas que j’aurai de sitôt des renseignements sur la jeune fille qui emplit tellement mon âme et toutes les pensées que nourrissent mes regrets. Mais je vais me tenir tranquille ; car il y a de la douceur aussi dans cet état d’émotion sombre et mystérieuse, et pourtant forte. J’ai toujours aimé, par une nuit de clair de lune, à aller en bateau sur l’un ou l’autre de nos lacs délicieux. Je rentre alors les voiles et les rames, je démonte le gouvernail, je m’étends de tout mon long et je regarde la voûte céleste. Lorsque les vagues bercent le bateau sur leur sein, lorsque les nuages vont au gré des vents et cachent un instant la lune pour la faire apparaître à nouveau, je trouve le repos malgré tout ce mouvement. (…) C’est de cette façon que je m’étends maintenant aussi, je rentre les voiles, je démonte le gouvernail, le désir et une espérance impatiente me bercent dans leurs bras ; désir et espérance s’apaisent de plus en plus et me transportent de plus en plus de joie ; ils me soignent comme un enfant, au-dessus de moi le ciel de l’espérance s’élève en voûte, l’image de la jeune fille plane rapidement devant mes yeux comme la lune indécise, et m’éblouissant de sa lumière tantôt, et tantôt de son ombre. Que de jouissance à être ainsi secoué sur une eau agitée, – que de jouissance à être secoué en soi-même. »

Sœren Kierkegaard, Le journal du séducteur, 1843, Gallimard, 1943

Extraits

- La maman et la putain, de Jean Eustache, 1973, avec Jean-Pierre Léaud, Françoise Lebrun et Bernadette Lafont

- Journal du séducteur, de Danièle Dubroux, 1996, avec Melvil Poupaud et Chiara Mastroianni

Lectures

- Sœren Kierkegaard, Le journal du séducteur, 1843, Gallimard, 1943, trad. F. et O. Prior et M.-H. Guignot

- Sœren Kierkegaard, Le journal du séducteur, 1843, Gallimard, 1943, trad. F. et O. Prior et M.-H. Guignot

Références musicales

- Juliette Gréco, Déshabillez-moi

- Feyler, Les machines douces

- Renaud Garcia Fons, Circeo

- Marylin Monroe, I wanna be loved by you

- Mozart, livret de Leporello, interprété par Bryn Terfel, Don Giovanni – Madamina il catalogo

Vincent Delecroix
Vincent Delecroix Crédits : Anaïs Ysebaert - Radio France

Evénement: De la séduction, rencontre avec Vincent Delecroix, le jeudi 13 octobre à 18h00 au théâtre de l'Odéon

Chroniques

10H50
2 min

Deux minutes papillon

" Eloge de l’abandon ou le sens de la vie" de Vincenzo Sorrentino

Bibliographie

.

Le journal du séducteurSören KierkegaardGallimard/Folio-essais, 1990

Singulière philosophie : essai sur KierkegaardVincent DelecroixLe Félin, collection Les marches du temps, 2006

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......