LE DIRECT
L'installation Law of the Journey de l'artiste Ai Weiwei

En Europe, le nouvel esclavage

3 min
À retrouver dans l'émission

L’Union européenne est la zone géographique où le risque d’esclavage moderne a le plus augmenté en 2017. Cette situation est due à la grande vulnérabilité des migrants qui arrivent sur les côtes européennes ces derniers mois.

L'installation Law of the Journey de l'artiste Ai Weiwei
L'installation Law of the Journey de l'artiste Ai Weiwei Crédits : MICHAL CIZEK / AFP - AFP

Lorsque l’on pense à l’esclavage contemporain, on a tendance en effet à se représenter le travail forcé au Qatar ou en Arabie Saoudite, où des millions de travailleurs venus d’Asie du Sud-Est, voient leurs passeports confisqués et meurent par centaines sur les chantiers de stades ou de tours démesurées...

Mais cette réalité est également présente sur le vieux continent - elle est même en forte augmentation. C’est le triste constat dressé par l’agence Verisk Maplecroft, qui place l’Union européenne comme zone géographique où le risque d’esclavage moderne a le plus augmenté en 2017.  Cette situation est due à la vulnérabilité des migrants qui accostent sur les côtes européennes en grand nombre ces derniers mois.

Ces migrants sont, pour la plupart, extrêmement vulnérables face à l’exploitation. Fuyant la guerre ou l’extrême pauvreté, ils passent, pour la plupart, dans les mains de passeurs et sont rapidement piégés entre celles des trafiquants. 

Un travail forcé ou dissimulé qui peine encore à être enrayé, même si des avancées sont à noter du côté des entreprises. Une loi votée en février 2017, oblige ainsi les entreprises les plus importantes à établir et publier un plan de vigilance pour prévenir les risques, notamment en matière de droits humains.

L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......