LE DIRECT
Le président de la FED Jerome Powell, qui mène depuis juillet une politique plus interventionniste.

La FED intervient en urgence sur les marchés : alerte avant la crise financière ?

4 min
À retrouver dans l'émission

Pour la première fois depuis 2008, la Banque Centrale américaine vient d'injecter des fonds sur les marchés. Ces 128 milliards de dollars au total doivent servir à endiguer un soubresaut sur un taux particulier "Repo" au retour du week-end. Situation sous contrôle ou prémices d'une crise?

Le président de la FED Jerome Powell, qui mène depuis juillet une politique plus interventionniste.
Le président de la FED Jerome Powell, qui mène depuis juillet une politique plus interventionniste. Crédits : Mandel Ngan - AFP

C'est en urgence que la FED a décidé cette double injection de 53 milliards de dollars hier et 75 milliards aujourd’hui. Ces 128 milliards de liquidité, doivent servir à contrer une situation inédite à l’issue du week-end : l’explosion d’un taux de refinancement à très court terme dit « Repo » habituellement autour de 2 %, il est passé à 6 % puis à 10 %, faisant craindre une réaction en chaîne. 

Beaucoup de raisons « techniques » sont avancées à ce soubresaut boursier, sur un taux qui est un outil pratique pour les entreprises en besoin de financements urgents. Reste l'aspect psychologique : de ce point de vue cet épisode n'est pas anecdotique, après un week-end très mouvementé sur le plan international et dans une période déjà de forte incertitude pour l’économie et les marchés américains. 

Si ces raisons techniques sont réelles on peut dire que c’est une intervention qui ne préjuge pas d’un manque global de liquidités. Hypothèse n°2 : il y a de moins en moins de gens enclins à prêter car ils craignent pour l’avenir - Pierre Arnaud

L'effet de cette intervention d'urgence est donc à double tranchant : efficace pour faire baisser le taux Repo à court terme, peut-être aussi perçue comme un signe d'une inquiétude croissante de la FED.

Cette injection d’argent de la FED va forcément avoir un effet bénéfique sur l’offre d’argent et donc sur les taux ; mais du point de vue de la psychologie de masse cela peut aussi conduire à un surcroît d’inquiétude sur d’autres problèmes : par exemple les emprunts d’étudiants américains largement titrisés et pour une partie insolvables - Pierre Arnaud

Son Comité Monétaire doit d'ailleurs décider aujourd'hui des nouveaux taux qu'elle appliquera. La question est de savoir si elle va continuer la ligne là aussi inédite qu’elle avait prise en juillet, avec une première baisse des taux depuis 11 ans : entre 2 et 2,25 %. Elle pourrait le baisser encore d’un quart de point à 1,75 %.  

Même si la FED continue une politique d'assouplissement, ce prélude de début de semaine pourrait sonner comme un coup de semonce aux oreilles des investisseurs.

Emmanuel Macron annonce 5 Milliards d’euros pour la « French Tech »

C'est aux "France Digital Days" que le Président français a annoncé avoir pu obtenir 5 Milliards de financement privés sur 3 ans pour les startups. Ces « pépites », entreprises à haute valeur ajoutée, peuvent subitement entrer en phase de « supercroissance » et donc avoir de gros besoins en financements. 

Cette annonce reste un peu en dessous des préconisations d'un rapport commandé cette année à l’économiste Philippe Tibi qui recommandait la création de 10 fonds d’un milliard d’euros chacun d’ici 2022.

L’objectif déclaré reste d'obtenir d’obtenir 25 « Licornes » d'ici 2025 c’est-à-dire selon l’expression consacrée une entreprise valorisée sur les marchés à > 1 Mrd $. Elles seraient actuellement 7 à 9 en France (selon les sources) : il faudra une certaine ambition pour fabriquer un écosystème dans un marché mondial dominé par les Etats-Unis.

Une autorité indépendante pour contrôler Facebook... par Facebook

Le réseau social aux 2 millions d'utilisateurs vient d’annoncer la mise en place d’un "Comité Indépendant de surveillance" dont les décisions seraient contraignantes pour l’entreprise elle-même. 

Cette décision est prise dans un contexte délicat pour l’image de l’entreprise accusée de laxisme face à des contenus dangereux comme la vidéo de l’attentat de Christchurch diffusée en direct et soupçonnée de tromperie pour avoir utilisé des données d’utilisateurs à leur insu. 

Son fondateur Mark Zuckerberg montre patte blanche et déclare que même lui se soumettra à ce conseil payé par une fondation indépendante. Cependant ses 40 membres n’interviendraient que sur la modération des pages, et non les algorithmes controversés.

La production pétrolière saoudienne rétablie fin septembre

Le nouveau Ministre du pétrole Abdelazziz ben Salmane a voulu commencer sa conférence de presse hier avec "de bonnes nouvelles". Il affirme que la production de pétrole saoudien sera rétablie à 11 millions de bpj à la fin du mois et 12 millions de bpj – le niveau d’avant les attaques du week-end – fin novembre.

Le site d'Abqaiq, plus grande installation de raffinage au monde, touché ainsi que Kurais par des impacts d'engins volants le samedi 14 septembre
Le site d'Abqaiq, plus grande installation de raffinage au monde, touché ainsi que Kurais par des impacts d'engins volants le samedi 14 septembre Crédits : US Government Handout - AFP

Cette frappe massive (l'hypothèse de drones et de missiles semble privilégiée) sur deux installations pétrolières saoudiennes majeure avait privé l'Arabie Saoudite et le marché mondial de 5,7 M de bpj. La moitié de cette perte serait déjà rétablie selon le Ministre. 

Ces annonces ont fait baissé la pression sur les marchés : après avoir bondi de plus de 14 %, les deux barils de référence WTI et Brent perdaient hier soir plus de 5 et 6 % respectivement.

Intervenants
  • Maître de conférences en civilisation américaine à l’université Paris Ouest Nanterre la Défense, spécialiste des TIC et de l’économie américaine dans ses dimensions sociales et culturelles
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......