LE DIRECT
Le premier penny fut frappé en 1787 aux Etats-Unis. Au total, plus de 300 milliards de ces centimes ont été mis en circulation. Mais à quel prix ?

Le revers de la médaille

5 min
À retrouver dans l'émission

La fabrication des petites pièces coûte cher au contribuable. Or la flambée des cours des métaux rend leur coût de production supérieur à leur valeur faciale. Ne serait-il alors pas plus judicieux de s'en passer ? La question semble légitime...

Le premier penny fut frappé en 1787 aux Etats-Unis. Au total, plus de 300 milliards de ces centimes ont été mis en circulation. Mais à quel prix ?
Le premier penny fut frappé en 1787 aux Etats-Unis. Au total, plus de 300 milliards de ces centimes ont été mis en circulation. Mais à quel prix ? Crédits : ARTIFACTS IMAGES / CULTURA CREATIVE - AFP

L'objet du jour

Le penny, qui correspond à un centime de dollar américain, a 230 ans. Abraham Lincoln est devenu le premier président américain à orner la face d'une pièce - un penny justement - en 1909 pour le 100e anniversaire de sa naissance. Cependant, cette menue monnaie, que l’on trouve le plus souvent dans des fonds de tiroirs, des vide-poches ou sous des coussins de canapés, a un coût - et non des moindres - pour le contribuable. Aussi le débat sur son utilité et la question de sa suppression reviennent-il régulièrement sur le tapis. C'est le cas en ce moment aux Etats-Unis.

L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......