LE DIRECT
Illustration du Capital par Hugo Gellert

Yes, we Karl

3 min
À retrouver dans l'émission

On voit resurgir aux Etats-Unis, depuis une dizaine d'année, la figure et les concepts de Karl Marx. Cette réappropriation des théories marxistes se place dans une volonté de rénovation de la pensée de gauche, en rupture avec le statu quo néolibéral.

Illustration du Capital par Hugo Gellert
Illustration du Capital par Hugo Gellert Crédits : VITALIY KARPOV / RIA NOVOSTI / SPUTNIK - AFP

Près de 70 ans après l’offensive maccarthyste, qui participait à l’effondrement du mouvement socialiste aux Etats-Unis, on voit depuis une dizaine d’année resurgir la figure barbue dans l’imaginaire politique américain.

Une traduction pratique de ce regain d’intérêt tient notamment dans le retour en force de mouvements et de journaux d'obédience ouvertement socialiste. Ainsi les Democratic Socialists of America, issus d’une scission avec le traditionnel parti socialiste américain, ont vu leurs rangs grossir, attirant de nombreux jeunes, en quête d’un espace de contestation des politiques néolibérales.

Le mouvement qui a décidé l’année dernière de se retirer de l’Internationale socialiste - à leurs yeux trop favorable aux politiques néolibérales, a ainsi vu leur âge médian passer de 68 ans en 2013, à 33 ans aujourd’hui. Il faut dire que le terme socialiste ne fait plus autant figure de repoussoir. On se rappelle ainsi de Bernie Sanders, revendiquant clairement en 2016, être lui-même socialiste.

Une reconquête de la gauche sur le terrain des idées

Il semblerait en tout cas que commence à éclore une offre politique qui ne se satisfasse pas béatement du règne du capitalisme débridé. Ce renouveau de la gauche américaine, qui s’ancre dans un rejet sans appel du capitalisme, se situe à la suite des travaux de penseurs tels qu’Alain Badiou, qui en appelle à une véritable rupture, politique et conceptuelle, avec le néolibéralisme.

Ce travail de renouvellement est également porté par des revues telles que Jacobin, qui se revendique comme une publication radicale et entend se servir des concepts d’exploitation, de lutte des classes ou d’aliénation pour expliquer la très inégale société américaine.

Ces concepts offrent également une grille d’analyse, une bannière, derrière laquelle peuvent se glisser d’autres groupes en lutte : féministe, écologiste ou antiraciste. La philosophe Nancy Fraser explique ainsi dans un article du Monde que “la critique du néolibéralisme apparaît comme un dénominateur commun à ces groupes” et de poursuivre que des revues comme Jacobin sont “en train d’éduquer toute une génération de jeunes gens en proposant une interprétation des évènements d’inspiration marxiste”.

Un usage des théories marxistes au service des luttes actuelles

Oui, les années 1970 avaient vu une mobilisation des idées marxistes pour dénoncer l’impérialisme américain et la guerre du Vietnam. On assiste aujourd’hui à une résurgence des thèses de Marx sur les questions économiques.

Ainsi le Monde explique que dans une société où les jeunes gagnent en moyenne 20% de moins que leurs parents au même âge et portent de lourdes dettes pour plus de la moitié d’entre eux, la critique du grand maître allemand a tendance à éclipser les promesses flétries du rêve américain.

Pourtant l’usage des théories marxistes reste cantonné à une dimension contestataire, sans parvenir à construire une vision du monde alternative à l’ultrapuissante usine à rêve du capitalisme. Les revendications de cette nouvelle gauche, bien loin d’un appel à l’insurrection, renvoient en réalité à de bien faibles révolutions : impôts sur le revenu plus progressifs et subventionnement public des soins de santé et de l’éducation.

Pourtant le directeur de Jacobin, Seth Ackermann précise, malicieusement, que “[ses] lecteurs et ceux qui se tournent vers le socialisme sont des jeunes gens éduqués, souvent très endettés, qui perdent toutes leurs illusions en arrivant sur le marché du travail. Or Lénine a bien insisté sur l’importance d’une avant-garde éclairée – et précarisée – dans le processus révolutionnaire”.

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......