LE DIRECT
Des autocollants représentant un TGV et sur lesquels on peut lire “Parisien rentre chez toi” ! fleurissent sur les murs de la capitale girondine.

Chauvinisme métropolitain

3 min
À retrouver dans l'émission

Certains Bordelais dénoncent l'arrivée massive de Parisiens dans leur ville, entraînant l'embourgeoisement de certains quartiers et s'accompagnant de la flambée des prix de l'immobilier.

Des autocollants représentant un TGV et sur lesquels on peut lire “Parisien rentre chez toi” ! fleurissent sur les murs de la capitale girondine.
Des autocollants représentant un TGV et sur lesquels on peut lire “Parisien rentre chez toi” ! fleurissent sur les murs de la capitale girondine. Crédits : DR

La polémique

C’est celle suscitée par les autocollants représentant un TGV et sur lesquels on peut lire “Parisien rentre chez toi” que les Bordelais ont vu fleurir sur les murs de leur cité depuis plusieurs jours… Cela n’a pas tardé à se transformer en buzz médiatique, déclenchant au passage le courroux du maire Alain Juppé. Celui-ci a dénoncé “les attaques anti-nouveaux arrivants”, assurant que si sa ville était accueillante, elle entendait bien le rester ! N’en déplaise aux instigateurs de cette initiative. Et s’il s’agit d’une plaisanterie, elle n’est pas du tout du goût de Monsieur le maire, qui a déposé plainte.

La paternité du slogan est revendiquée par le petit "collectif" FLBP, le Front de libération bordeluche (bordelais en argot local) face au parisianisme ». Et pour la petite histoire… la source du canular serait une carte de voeux de la mairie qui aurait irrité les deux trentenaires… On peut y voir la ville se mirant dans la Garonne, avec en guise de reflet, la Tour Eiffel qui apparaît … Un clin d’oeil par rapport à l’arrivée de la LGV, la ligne à grande vitesse qui permet désormais de rapprocher les deux villes, qui ne sont plus qu’à deux petites heures de TGV depuis le mois de juillet. Ainsi, ce qui représente un atout de taille pour renforcer l’attractivité de cette métropole, est vu d’un mauvais œil par une certaine partie de la population.

Depuis quelques années, Bordeaux semble être la reine des classements qui envahissent les médias. La capitale girondine arrive en tête des classements des villes où il fait bon vivre, elle a également obtenu le titre de "Ville la moins stressante de France", elle a aussi été sacrée la plus belle ville de France , et même du monde - s’il vous plaît - selon un classement de 2016 qui la plaçait devant Los Angeles, Le Cap, Lisbonne, Séoul ou encore Moscou. Sans oublier le coup de projecteur du Los Angeles Times, où Bordeaux rayonne à la première place du classement des villes à visiter dans le monde en 2017...

Les prix de l’immobilier s’y envolent, comme à Arcachon d’ailleurs… En 2016, Bordeaux est la ville où le prix du mètre carré a le plus augmenté, ( 15% sur un an), selon le baromètre immobilier des notaires. Mais pour Alain Juppé, “il y a deux catégories de villes : celles qui se dépeuplent et où les prix baissent, et celles qui sont attractives et les prix augmentent”... Et il y a aussi deux catégories de maires, dont ceux qui savent profiter de la polémique . Comme le maire d’Agen, Jean Dionis, qui invite ainsi les Parisiens à "pousser" jusqu’à Agen...

L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......