LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le succès de l'opération est tel que la commune risque bien de ne pas avoir assez d’argent pour honorer ses engagements…

De l'argent pour acheter... des habitants

3 min
À retrouver dans l'émission

En Suisse, un village propose de rémunérer les nouveaux habitants, sous certaines conditions...

Le succès de l'opération est tel que la commune risque bien de ne pas avoir assez d’argent pour honorer ses engagements…
Le succès de l'opération est tel que la commune risque bien de ne pas avoir assez d’argent pour honorer ses engagements… Crédits : Leemage - AFP

L'histoire du jour

Il était une fois, en Suisse, un petit village de 15 km2 surplombant la vallée du Rhône, jouissant d'un panorama à couper le souffle.  Au centre : l’église, entourée de chalets et de maisons typiques. Mais voilà. Beaucoup sont hélas devenus des résidences secondaires. Au grand désespoir des autorités locales. Car comme de nombreux autres villages de montagne, Albinen souffre de l'exode de sa population. A tel point que désormais, les portes de l'école sont closes. 

Pour l'instant, le village n’atteint pas le record détenu par Rochefourchat, un petit village français de la Drôme, pour lequel l’Insee a recensé un unique habitant en 2014. Or cette commune présente la particularité de compter, en plus de son château en ruines, deux églises. Pour un seul Rochefourchartien, ça fait beaucoup… Cela dit, ils étaient 221 habitants en 1806… Mais depuis, la population n’a cessé de décliner.  

Alors pour éviter un tel dénouement, une initiative a été lancée. Et un règlement prévoit une aide financière pour toute personne qui viendra s'installer à Albinen. 25.000 francs suisses par adulte et 10.000 francs par enfant. Une famille de quatre personnes toucherait ainsi 70.000 francs suisses, soit 60.000 euros. 

Une offre soumise à certaines conditions : avoir moins de 45 ans et résider au moins dix ans dans la commune… Sachant que l'investissement plancher est fixé à 200.000 francs. Et, cela va de soi, que ça ne doit pas être une résidence secondaire. Le succès est tel que la commune risque bien de ne pas avoir assez d’argent pour honorer ses engagements… 

Ce n’est donc peut-être pas la solution optimale pour enrayer un tel phénomène d’exode, que doivent affronter de nombreuses communes de montagne. Mieux vaut alors s’inspirer de celle de Gangi, l'un des plus beaux villages d' Italie, en plein cœur de la Sicile, juché à plus de 1000 mètres d'altitude, qui a bien failli mourir. Beaucoup de maisons du centre historique tombaient en ruines. Leurs habitants avaient préféré s'installer dans la vallée ou partir en Amérique, plus précisément en Argentine. Jusqu’à ce que le maire décide de céder de vieilles bâtisses abandonnées pour un symbolique euro. A condition que les propriétaires prennent en charge leur réhabilitation. Ce qui fut fait, et bien fait. Ce fut un véritable succès. Pour le plus grand bonheur des habitants, des commerçants et des élus locaux. 

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......