LE DIRECT
Richard Thaler, prix Nobel d'économie

Et le prix Nobel d'économie 2017 est...Richard Thaler

4 min
À retrouver dans l'émission

Le prix Nobel d'économie a été décerné à Richard Thaler pour ses travaux sur les limites de la rationalité et les préférences sociales qui, selon lui, "affectent systématiquement les décisions individuelles et les orientations des marchés".

Richard Thaler, prix Nobel d'économie
Richard Thaler, prix Nobel d'économie Crédits : CARSTEN REHDER - AFP

L'homme du jour

L’Américain Richard H. Thaler vient de recevoir le Prix Nobel d’économie. Il s’agit en réalité du prix en sciences économiques de la Banque de Suède, en mémoire d’Alfred Nobel, créé en 1969. Le lauréat confirme l'écrasante domination des Américains au palmarès de ce prix. Mais aussi celle des hommes, puisqu’en près de 50 ans, seule une femme a été récompensée en 2009 : Elinor Ostrom.
Richard H. Thaler est né le 12 septembre 1945. C’est un économiste issu de l’Ecole de Chicago créée par Milton Friedman, qui est surtout connu comme théoricien de la finance comportementale. Les contributions de Richard Thaler ont construit un pont entre économie et psychologie : les agents économiques ne sont pas purement rationnels. Ils prennent leurs décisions de façon irrationnelle.

Par exemple, Richard H. Thaler a notamment théorisé le concept de "comptabilité mentale". Il explique ainsi comment les individus "simplifient la prise de décision" lorsqu’il est question de leurs finances. Dans leur tête, ils créent des cases séparées et se concentrent sur l'impact de chaque décision plutôt que sur l'effet global. En d'autres termes, un individu préfèrera être à découvert sur son compte courant plutôt que de puiser dans son épargne qui est dédié à ses prochaines vacances… Et pour cause : il ne serait pas sûr de revoir un jour la couleur de cette épargne. Le risque serait en effet de devoir renoncer à ses vacances...

Richard Thaler a aussi mis en évidence le concept des préférences sociales. Pour l'illustrer, prenons le cas d'une pluie aussi soudaine qu'inattendue, qui augmenterait la demande de parapluies. Un agent rationnel sera content de trouver sur son chemin un marchand ambulant de parapluies à cinq euros pièce. Cependant si c’était une entreprise qui venait à tirer profit de la situation en vendant des parapluies, alors là , elle serait à coup sûr impopulaire et boycotée...

Enfin, l’économiste explique cet autre biais qu’il faut prendre en compte dans la prise de décision : à savoir le manque de maîtrise de soi des individus. Il s’agit de la tentation illustrée dans la mythologie grecque, dans l’Odyssée avec Ulysse qui se retrouve face au charme des Sirènes. Richard Thaler explique ainsi les tensions qui existent chez les individus, tiraillés entre la projection de soi sur le long terme, et l'opportunité à court terme axée sur le plaisir...

Pour rester sur cette notion de plaisir justement, si l'on sait bien que l’argent ne fait pas le bonheur, pour contribuer à celui de Richard Thaler, le prix va lui permettre de toucher 9 millions de couronnes suédoises (945.000 euros). "Très heureux" de sa récompense, il a promis d’essayer "de dépenser son prix de la façon la plus irrationnelle possible".

L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......