LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Une ancienne huilerie bagnoletaise va être réhabilitée en pôle dédié à l'économie sociale et solidaire.

Quand l'ESS met de l'huile...

2 min
À retrouver dans l'émission

La Municipalité souhaite construire un projet “Développement durable” afin de répondre aux attentes et aux besoins des habitants dans les domaines de l’environnement, de l’agriculture urbaine, de la formation, de la création culturelle et artistique, de la consommation responsable etc.

Une ancienne huilerie bagnoletaise va être réhabilitée en pôle dédié à l'économie sociale et solidaire.
Une ancienne huilerie bagnoletaise va être réhabilitée en pôle dédié à l'économie sociale et solidaire. Crédits : Leemage - AFP

L’histoire du jour 

C’est celle d’une ancienne huilerie francilienne, une belle bâtisse du 19e siècle, datant de 1880 et qui se trouve à l’Est de Paris, à Bagnolet, rue Robespierre. L’huilerie a d’abord cessé son activité première avec l’arrivée de la Grande Guerre. Elle s’est tour à tour transformée en brûlerie puis en épicerie fine. Mais cela n’a guère duré. Les trois mille mètres carrés ont ensuite été laissés à l’abandon depuis une dizaine d’années environ.  

La municipalité s’est tout-de-même arrangée pour conserver ce bâtiment aux murs qui s’écroulent, et dont le toit menace sévèrement de s’effondrer en l’inscrivant au patrimoine de la ville, dont il fait partie depuis 2002. Une solution qui permet d’éviter de le laisser disparaître entre les griffes de quelque promoteur immobilier. Ensuite, après plusieurs études, le projet initial de la ville de créer une “ferme pédagogique” s’est transformé en projet d’éco-quartier. Un projet qui finalement n'a pas vu le jour à cause des anciennes carrières découvertes sous la parcelle...

Mais enfin ça y est, la chose a enfin été décidée. La Municipalité souhaite construire un projet “Développement durable”. Dans la catégorie “lien social”, il y aura une épicerie sociale et solidaire, qui proposera des produits frais en circuits courts et peut-être même qu’une camionnette ira directement à la rencontre des habitants de certains quartiers.  Il y aura également un atelier de menuiserie qui apprendra notamment aux habitants à réparer leurs meubles eux-mêmes. 

Les habitants du quartier pourront aussi profiter des animations et services prodigués par l’école-hôtel qui doit y être installée. Grâce à la modularité du bâtiment, les salles de classe pourront se transformer en chambres et inversement. On ne dira donc plus qui dort dîne, mais qui dort apprend… 

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......