LE DIRECT

Défiler (3/5) : Faire défiler internet : révolution de l'écriture sur la toile

59 min
À retrouver dans l'émission

Emission animée par Olivia Gesbert

Aujourd’hui, ni fuite, ni esquive, il ne s’agit pas de se défiler, mais bien de faire défiler les mots et les infos sur un écran. Comment Internet a-t-il révolutionné la lecture mais aussi l’écriture ? Vertical, horizontal et au-delà, quel sens donner au défilement ?

Avec :

- Fibre Tigre , twitto cool, concepteur et écrivain du jeu vidéo Out There et de livres en interaction

- Samuel Lepoil (scénariste) et Maud Benaddi (graphiste), concepteurs du projet sur tablette Waysbook

- Jonathan Parientè, rédacteur en chef adjoint du monde.fr.

Pour l’écrivain François Bon, l’homme de plume le plus technophile de la galaxie littéraire : "La relation dense, mais univoque que nous avions à la lecture, saurons-nous un jour la transporter sur l’écran, ou s’agit-il de nous ouvrir, nous lecteur, à une expérience basée sur d’autres perceptions ? Sur l’écran, plusieurs fenêtres ouvertes simultanément, plusieurs tâches qui se prolongent et s’effectuent ensemble. Mais, lisant un livre imprimé, ne le quittons-nous pas aussi à notre gré pour rêverie, note ou conversation, de même que sur la tablette on jette un œil aux derniers messages à la coupure de chapitre ? La lecture dense est un apprentissage long et collectif. La lecture-écran est plus soumis à tentation – c’est comme la gourmandise. Quel risque pour la pensée et l’écriture ? Certes nous balayons plus d’articles, faisons défiler au quotidien une masse profuse d’informations : comment ne pas craindre que notre capacité très certaine à passer de la lecture rapide à la lecture dense n’en soit pas affectée ? [...] De toute façon, il n’y a pas le choix : réflexion spécialisée ou information générale, document précis ou rareté esthétique, ce dont nous avons besoin, c’est le web qui nous y donne accès, de plus en plus exclusivement ."

Extrait d'Après le livre de François Bon, paru au Seuil en 2011.

Programmation musicale :

"Stonemilker"- Bjork, extrait de l’album "Vulnicura" (2015)

"Open Book" - José Gonzalez, extrait de son dernier album « Vestiges & Claws » (2015).

Et vous avez pu entendre au début de l'émission la musique du jeu « Out There » composée par Siddharta Barnhoorn.

Dans l'espace d'Out there
Dans l'espace d'Out there

*Au Singulier : le chef d'orchestre Enrique Mazzola avec David Jacubowiez et Lucile Commeaux.

Spécialiste du Bel Canto, toute cette semaine, le chef d’orchestre italien Enrique Mazzola se raconte en musique. Directeur artistique et musical de l’Orchestre national d’Ile-de-France, associé à la Philharmonie de Paris, pianiste et violoniste de formation, Enrique Mazzola est un passionné d’Opéra. Son dernier post sur le fil, où il vous souhaite la bonne année, il l’a envoyé hier de Vienne, juste avant d’embarquer pour une tournée en Chine avec l’Orchestre Symphonique de Vienne.

Aujourd’hui, au micro de Lucile Commeaux et David Jacubowiez, il convoque les cloches de son enfance sur un air de Puccini…

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......