LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Haïti (1/5) : Dans le bain de l'île

58 min
À retrouver dans l'émission

Toute cette semaine, les nouvelles vagues seront haïtiennes. Aujourd’hui, nous recevons la romancière haïtienne Yanick Lahens, auteur de Bain de lune (éditions Sabine Wespieser), qui vient de recevoir le prix Femina 2014. Vaudou, désir d'émancipation, l’attraction et la répulsion des villes et des campagnes, premiers émois sexuels, domination masculine, c'est le bain bouillonnant d'Haïti qui est cœur de ce roman et de tous les livres de l'auteur.

Yanick Lahens
Yanick Lahens

« Ayiti » : la montagne et l’eau. Dans la montagne et dans l’eau, on dit pouvoir trouver l’histoire du monde. Si l'histoire est inscrite quelque part, il se peut que la meilleure façon de la lire mais aussi la plus difficile, la plus équivoque, la plus délicate, soit de le faire à même les corps. Les corps parlent. Les corps échoués parlent encore. Le roman dont il est question aujourd’hui commence sur la plage. Une femme y est étalée, sa voix naufragée veut remonter la chaîne des existences, la sienne et toutes celles de ceux qui la précèdent, la fondent, lui donnent un sens et un nom. C’est par sa voix que sont convoqués les temps anciens, les aïeuls et les dieux et par sa voix que débute un roman de générations où défile l’histoire d’une île et de ses habitants. Elle est à bout de ressource mais ses ressources sont inouïes, pour dire l’histoire, tant il est essentiel que l’histoire soit dite par un « nous » l’ayant vécu.

Comme dans les livres qui le précèdent, Bain de lune met la sexualité au cœur des questions d’émancipation, autant que l’exil. Il met aussi les femmes au cœur vital des générations, qui dans la transmission engendrent des espaces non colonisables, des espaces mentaux, des espaces de réserve et de lutte, des territoires où l’homme ne peut s’aventurer.

Bain de lune c’est le titre du dernier roman de Yannick Lahens, il est paru chez Sabine Wespieser éditeur, et lui a valu le récent Prix Fémina 2014.

Vers 16h45, chaque jour, les Nouvelles vagues passent au singulier. Nous demandons à quelqu'un de raconter cinq moments marqués par l'expérience d'une œuvre d'art, d'un texte, d'un paysage ou d’une musique par exemple. C'est Renato Haüsler qui se prête à l'exercice jusqu'à vendredi. Il exerce le métier de guet à la cathédrale de Lausanne en Suisse. Aujourd'hui il évoque sa découverte de la musique d'Augustin Barrios Mangoré au micro de Miss Chanel. Quand il l'entend pour la première fois la pièce Catedral, en 1984, il n'imagine pas qu'elle sera la bande son d'un métier devenu passion ..... Vocation et résonance… vers 16h45

Programmation musicale :

  • S.R. Krebs - Grey Skies

  • Mirel Wagner, What love looks like

- Yann Tiersen, Midsummer evening

  • The National, About today

  • Agustin Barrios Mangoré, La Catedral

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......