LE DIRECT

Haïti (4/5) : Portrait d'artiste : Mario Benjamin

59 min
À retrouver dans l'émission

Quatrième moment de cette semaine haïtienne. Aujourd'hui, à l'occasion de l'exposition "Haïti : deux siècles de création artistique" qui se tient au Grand Palais à Paris, nous recevons le plasticien Mario Benjamin, artiste contemporain haïtien.

Mario Benjamin
Mario Benjamin Crédits : Radio France

C’est le quatrième moment d’une semaine entièrement consacrée à Haïti. La ruralité comme ferment d’une invention culturelle propre à l’île et le roman comme lieu d’exploration des différents désirs d’émancipation. Ca c’était lundi avec l’auteure Yanick Lahens. Mardi, nous prenions comme point de départ, le bicentenaire de la déclaration d’indépendance, et observions la confiscation de cette indépendance sur deux cents ans, par des atermoiements politiques, des corruptions à plus ou moins grande échelle, et la faille entre deux mondes, qui a à peine attendu le séisme pour être dévastatrice. Hier, c’est à travers Internet, la liberté de format et de ton qu’il permet, que des journalistes d’ici, de là-bas, observaient la lente construction ou reconstruction de l’île, et les prises de décisions pas toujours bonnes qui y président. Jusqu’alors le « nous » fut de rigueur. Le « ils » au pluriel, fut de rigueur, nous parlâmes élaboration collective de ce que c’est d’habiter Haiti. Constitution d’un corps social, politique, national, international. Aujourd’hui c’est l’expression d’un individu qui nous occupe entièrement.

Et à s’approcher d’une production artistique, il se peut que l’endroit géographique d’où elle émane, ait un peu moins d’importance. Dans l’exposition consacrée à l’art haïtien en ce moment au Grand Palais, les toiles de Mario Benjamin , sont comme empilées sur une grande colonne - quatre toiles sombres, qui surplombent le reste des œuvres exposées, et desquelles se détachent des visages vert, proche du fluo, des visages, qui peinent à apparaître au tout premier coup d’œil, mais qui, la seconde d’après, quand ils sont là, atteignent une puissante présence...

Mario Benjamin travaille depuis plus d’une trentaine d’années, en Haiti comme dans le reste du monde, où il expose régulièrement.

Toile de Mario Benjamin visible dans l'exposition Haïti : deux siècles de création artistique
Toile de Mario Benjamin visible dans l'exposition Haïti : deux siècles de création artistique

Vers 16h45, les nouvelles vagues passent au Singulier. Qu’est-ce que ça veut dire ? Ca veut dire que nous demandons à quelqu’un de fouiller dans ses souvenirs, et d’en sortir cinq émotions fortes et partageables. C’est Renato Haüsler qui se prête au jeu cette semaine. Il exerce le métier de guet à la cathédrale de Lausanne en Suisse. Aujourd’hui il évoque sa découverte de la Serenade Haffner de Mozart, cette pièce joue le rôle de révélateur de son goût pour la musique classique. Préparez votre Ré majeur pour…. 16h45…

Programmation musicale :

  • "blood and form" - Mount Kimbie - Le château de Barbe Bleue, op 11 SZ 48 , "La quatrième porte : Le jardin", Bela Bartok - Wolfgang Amadeus Mozart, Sérénade Haffner en Ré maj. KV 250 (Extrait du Minuetto galante) - Vashti Bunyan, Mother
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......