LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

La Chine (1/5) : Le droit chinois : un laboratoire pour la démocratie ?

59 min
À retrouver dans l'émission

Première étape d’une semaine de nouvelles vagues chinoises.Le droit peut être regardé comme une clé de la modernisation de la Chine : Depuis les années 2000, il est au cœur du dialogue avec les autorités pour obtenir des réformes démocratiques. Aujourd’hui, nous revenons sur les conséquences juridiques de l’adhésion de la Chine à l’OMC et interrogons la place de l’avocat dans le discours dissident.

Marie Holzman et Guillaume Rougier Brierre
Marie Holzman et Guillaume Rougier Brierre Crédits : Romain de Becdelièvre - Radio France

Premier moment d’une semaine consacrée aux nouvelles vagues chinoises. Peut-être ces nouvelles vagues sont-elles visibles dans le domaine juridique.

Quand, en 1980, l'exercice du métier d'avocat est (de nouveau) permis en Chine, la décision est motivée par des raisons politiques, nationales et internationales. D'abord fonctionnaires et fortement dépendants de la justice chinoise, l'autorisation d'établissement de cabinets privés à partir de 1996 change nécessairement la pratique de ce métier, sa place dans le corps social chinois, face au parti unique et le rouage fondamental qu'il peut désormais constituer dans la perspective d'une évolution de la société chinoise.

Certains avocats mènent une bataille très frontale avec le parti, font l'objet d'arrestation et sont considérés, dans leur pays ou en dehors, comme d'éminentes figures de la dissidence.

Tout ceci pousse à envisager l'univers juridique comme un possible levier, un laboratoire, des tournants que prend ou pourrait prendre la Chine. Si la loi passe du statut d'instrument gouvernemental à celui de recours citoyen pour faire valoir ses droits, il y a tout lieu de regarder, pour cette première émission, ce qui se fait de neuf en la matière.

Nos invités : Marie Holzman est sinologue, spécialiste de la Chine contemporaine, écrivain, journaliste et traductrice française. Guillaume Rougier-Brierre est avocat.

Vers 16h45, chaque jour, les Nouvelles vagues passent au singulier et nous demandons à quelqu'un de partager cinq moments marquants. Cinq révolutions intimes qui procèdent de l'expérience d'une œuvre d'art, d'une lecture, d'un paysage. C'est Colette Kerber, libraire dans le quatrième arrondissement de Paris, qui se prête à l'exercice cette semaine. Aujourd'hui elle évoque le spectacle Souvenirs de la Maison des morts , vu en 2007 à Aix-en-Provence.

Texte de Dostoïevski, livret d'opéra de Janacek, mise en scène de Patrice Chéreau, direction musicale de Pierre Boulez Tout ce beau monde vers 16h45.

Programmation musicale :

- EZ3kiel, ""anonymous"

-Hang on the box, "ourselves beside me"

-Andréas Scholl, Spera consolati (acte I) air de l'amour céleste (integrale) - pour solistes, choeur et orchestre

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......