LE DIRECT

La Grèce (2/5) : Cas d’école.

59 min
À retrouver dans l'émission

Deuxième émission consacrée à la Grèce. Aujourd’hui, nous revenons sur la manière dont se sont élaborées les mesures d’austérité économique dans le pays, et leurs conséquences. Avec Noëlle Burgi , chercheure au CNRS, sociologue et politologue. Elle coordonne l’ouvrage La Grande Récession (éd. Le Bord de l’eau).

Noëlle Burgi
Noëlle Burgi Crédits : Radio France

Hier, la colère, la révolte, la résignation et l’amour s’écrivaient sur les murs de la capitale dans laquelle se déplaçait la jeune héroïne du roman Chut . Aujourd’hui, on regarde sous les graffitis, à l’endroit très invisible de la finance européenne et mondiale, à l’endroit massivement visible du désastre social grec. Dans le livre collectif La grande récession publié l’année dernière (éditions du Bord de l’eau), huit chercheurs grecs décrivent ce moment national et européen davantage comme un moment politique, idéologique, de restriction des libertés et d’applications de principes antidémocratiques, qu’un simple moment économique. La situation économique désastreuse y est pensée comme une occasion de réaffirmer des principes de domination centre-périphérie, à l’échelle mondiale, européenne et nationale. Aussi la Grèce, décrite comme vulnérable, subirait de plein fouet des décisions de gestion économique prises par plus puissant qu’elle, et les plus vulnérables de la population grecque subiraient de pleins fouets les politiques répondant à ces mêmes décisions. Le démantèlement à vitesse grand V du système de santé publique ou le sort réservé aux migrants ou toxicomanes en serait un exemple criant, il est question dans ce livre d'une "politique du laisser mourir". L’introduction de ce livre collectif, que signe Noëlle Burgi souligne la difficulté de faire entendre une autre hypothèse à propos de ce que l’on appelle la crise grecque ou le cas grec, une hypothèse, qui serait celle d’une remise en cause, générale, du principe de l’Etat social.

Noelle Burgi est chercheure au CNRS, politologue et sociologue. Elle dirige cet ouvrage collectif La grande régression, La Grèce et l’avenir de l’Europe aux éditions du Bord de l’Eau.

Tous les jours, un peu avant que ne sonnent les dix sept heures, les Nouvelles Vagues passent Au singulier. Nous demandons à quelqu'un de raconter cinq moments marqués par une émotion forte. C'est la chef d’orchestre Zahia Ziouani qui se prête à l’exercice jusqu’à vendredi. Elle dirige l’ensemble Divertimento , que vous pourrez entendre le 10 février prochain à l’auditorium Xenakis de Stains en Seine-Saint-Denis, et elle évoque aujourd’hui la création de cet ensemble. Moment fondamental dans son parcours vers 16h45.

Écouter
1 min
Alexandre Delaigue revient sur l'instauration du pacte de stabilité ( Traité d'Amsterdam, 97)
Écouter
1 min
Alexandre Delaigue sur les mesures d'austérité mises en oeuvre en Grèce
Intervenants
  • docteure d’État en science politique et chargée de recherches au CNRS
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......