LE DIRECT

La langue (2/5) : Du bon usage des éléments de langage

59 min
À retrouver dans l'émission

Deuxième moment d'une semaine consacrée à la langue. Aujourd'hui aec Béatrice Turpin , linguiste à l’université de Cergy, nous analysons un certain usage de la langue par le personnel politique. Qu’est-ce qu’un élément de langage ? Par qui est-il fixé ? Quelle langue parle-t-on en interview politique ? Quelle langue parle-t-on en meeting ? … Les politiques et ceux qu’ils représentent parlent-ils la même langue ?
C’est le deuxième moment d’une semaine consacrée à la langue. Hier la langue maternelle disparaissait dans le songe d’une petite fille de cinq ans, fraichement arrivée en France, elle était comme absorbée par un troupeau d’éléphants transparents. Aujourd’hui c’est parfois la langue elle-même qui est transparente, ou tellement opaque, qu’elle perd sens et consistance. Qui n’a pas senti glisser sur lui, les mots, la langue d’un homme ou d’une femme politique, comme l’eau sur les plumes d’un canard, sans être vraiment sûr de savoir ce qu’on lui disait. Quel usage certains personnels de la classe politique font-il de la langue dans les meeting, dans les médias ? Cette langue fait-elle véritablement le lien entre les représentants et les représentés, fait-elle un pont de sens, ou créé-t-elle un gouffre de vide ? Sans comparer ce que l’on appelle depuis 1850 environ « la langue de bois » ou la langue technocratique à la langue totalitaire, comment l’étude de la dernière permet d’exercer une écoute critique de la première ?Notre invitée Béatrice Turpin enseigne à l'Université de Cergy Pontoise.

Tous les jours, avant que 17h ne sonnent, nous tendons notre micro à quelqu’un pour qu’il ou elle nous fasse le récit d’une émotion. Cette semaine ils sont cinq jeunes gens qui ont fréquenté ou fréquentent l’espace dynamique d’insertion de Césame. A Eragny sur Oise on leur propose, via différents ateliers de prendre un nouveau départ, ou de fortifier un parcours fragilisé pour différentes raisons. Aujourd’hui, c’est Marie Laure qui évoque sa découverte de la peinture de Picasso. Un choc dont on peut dire qu’il lui permet de dessiner à son tour, et de regarder autrement ce qu’elle couche sur le papier. Récit coloré vers 16H45.

Programmation musicale :

  • Elliot Murphy - "how's the family"- Camille - "Jeanine" 1/2/3- Erwin Schulhoff, Hot sonate , 1930
Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......