LE DIRECT

La Méditerranée (2/5) : Et ils jetteront la mer derrière eux

59 min
À retrouver dans l'émission

Aujourd’hui, deux films documentaires entrecroisent des récits de migrants qui ont traversé la Méditerranée. Nous sommes avec Nathalie Nambot qui a cosigné avec Maki Berchache le documentaire Brûle la mer et Noémi Aubry , membre du collectif Ozho Naayé, qui a réalisé le film Et nous jetterons la mer derrière vous .

Noémi Aubry, Nathalie Nambot et Jeanne Gomas
Noémi Aubry, Nathalie Nambot et Jeanne Gomas Crédits : Radio France

C’est le deuxième temps d’une semaine qui a pour thème la Méditerranée. Hier, Sebastien Abis nous permettait un rapide tour d’horizon des différents enjeux politiques, géopolitiques et de coopération en Méditerranée, avec l’Europe bien sûr, mais de plus en plus avec la Chine, L’Inde, L’Afrique Subsaharienne ou les Etats-Unis. Aujourd’hui la mer est traversée, brûlée, jetée derrière ceux qui partent pour leur porter chance. Pour qui a navigué un peu, on sait que regarder l’eau en pleine mer sous un soleil de plomb peut faire perdre la vue. C’est un peu de cet aveuglement forcé dont parlent les deux documentaires du jour, en liant plusieurs paroles d’exilés. Les histoires sont diverses, mais les précisions importantes: Non nous n’avons pas fui l’Afghanistan, nous avons été obligés à partir. Oui je parle de l’histoire de Maki mais je raconte l’histoire de tous… Il ya toujours des nuances quand on prend le temps d’écouter et la place des mots génériques de migrants, demandeurs d’asile ou harragas viennent les prénoms de ceux qui ont risqué leur vie pour une vie qu’ils rêvaient meilleure.

Il y a beaucoup de première fois, dans ces récits, première fois que je marche neuf heures dans le désert sans eau, première fois que je vois la mer, première fois que je quitte les miens. Mon pays. Mon village. Deux films qui, s'ils ne font pas les même choix formels, soulignent l’importance de la parole, et celle de prendre à bras le corps une histoire qui est la nôtre.

Nathalie Nambot a réalisé avec Maki Berchache le film Brûle la mer.

Noémi Aubry et Jeanne Gomas font du collectif Ozo Naahyé et ont réalisé le documentaire « Et nous jetterons la mer derrière vous » avec plusieurs autres membres du collectif : Anouck MAngeat et Clément Juilliard

Tous les jours, avant que 17h ne sonnent, nous tendons notre micro à quelqu’un pour qu’il ou elle nous fasse le récit d’une émotion. Nous lui demandons de partager un moment qui l’a marqué. Cette semaine nous proposons cet exercice à Antoine Rigot. Ancien fildefériste, il se consacre maintenant à la mise en scène, avec sa compagnie Les Colporteurs. Il évoque, en fin d’émission un voyage artistique en Corée du nord, en 1985, avec son compagne, et comparse artistique Agathe Olivier. Marcher sur un fil devant un dictateur vers 16h45.

Programmation musicale:

  • Dj Low Cut : "2 Chains"
Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......