LE DIRECT

La mort (1/5) : Choisir sa mort

59 min
À retrouver dans l'émission

Premier moment d'une semaine consacrée à la mort. Aujourd'hui, avec Bernard-Marie Dupont , nous nous interrogeons sur les choix juridiques et politiques afférents à la fin de vie. En 2011, il faisait paraître D'un prétendu droit de mourir par humanité : L'euthanasie en question ( ed. François Bourin).

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/03/e5292c32-c28a-11e4-adec-005056a87c89/838_ysebaertfleuve.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="Dans les bois, 2013" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/03/e5292c32-c28a-11e4-adec-005056a87c89/838_ysebaertfleuve.jpg" width="838" height="554"/>
Dans les bois, 2013

C’est le premier moment d’une semaine consacrée à la mort. La revendication du droit de choisir sa mort, le temps de sa mort, le moment de sa mort, la forme de sa mort, est une revendication qui n’est pas nouvelle. Mais les calendriers législatifs, médiatiques, les grandes affaires Humbert, Sébire par exemple, ainsi que les progrès indéniables de la science médicale de ces dernières années ont augmenté la visibilité et l’urgence de cette question dans la sphère publique en France. Le 10 mars prochain, sera examinée à l’Assemblée nationale une proposition de loi, qui concerne les conditions de vie, l’euthanasie, les soins palliatifs, la sédation, les directives anticipées…. Comme pour les questions liées à la sexualité, on observe une partition idéologique extrême quand il s’agit de la mort, son accompagnement, le rôle du corps médical, et l’intervention de la loi et du politique. Pour le dire grossièrement, le débat se réduirait, et souvent à coups de sondage de l’opinion publique, à : « pour ou contre la dépénalisation de l’euthanasie », du côté contre on trouverait une aile religieuse et conservatrice, du côté pour on trouverait une aile progressiste et laique. Evidemment, si l’on prend le temps de déplier les questions qui sont à l’œuvre dans toute leur complexité, cet échiquier idéologique explose. Des questions qui seraient, en vrac, et de manière non exhaustive : Qui est en mesure de définir la dignité d’un homme et selon quels critères ? Qui peut juger et selon quels critères toujours, du caractère insupportable d’une douleur ? Comment apprécier l’origine de la demande d’un arrêt de vivre ? Que révèle cette accélération d’une demande de normalisation de la mort adressée au politique ?

Notre invité - Bernard-Marie Dupont- est médecin, docteur en droit et a publié D’un prétendu droit de mourir par humanité. L’euthanasie en question paru aux éditions François Bourin.

Tous les jours, avant la fin de l’émission nous écoutons quelqu'un raconter une émotion forte. Une émotion liée à sa sensibilité artistique. C’est Jean-Jacques Busino qui se prête à l’exercice cette semaine au micro d’Anne-Laure Chanel. Il partage sa vie et son activité entre plusieurs domaines, l’écriture, la musique, l’accompagnement de jeunes auteurs. Aujourd’hui il évoque son rapport aux textes en général, rapport dont les fondations se trouveraient du côté de l’usage du monde de Nicolas Bouvier avec qui il partage la nationalité suisse. Fondations au sens propre comme au sens figuré…. Matelas de livres vers 16h45

Programmation musicale :

  • THOUSAND - "a swallow"- Jakob Bro Trio - "Copenhagen"- Bill EVANS - "B Minor Waltz"
Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......