LE DIRECT
x
Épisode 3 :

Edward Snowden, nouvelle star de la démocratie ?

59 min
À retrouver dans l'émission

Les révélations d’Edward Snowden sur les surveillances de la NSA l’ont condamné à l’exil et érigé au rang d’icône de la contestation du pouvoir américain. Nous faisons aujourd’hui le portrait de ce héros antihéros avec Antoine Lefébure, historien des médias,

x
x Crédits : Jörg Carstensen / dpa / AFP - AFP

Troisième étoile dans une semaine consacrée à la star. Les révélations d’Edward Snowden sur les surveillances de la NSA l’ont condamné à l’exil et érigé au rang d’icône de la contestation du pouvoir américain. Nous faisons aujourd’hui le portrait de ce héros antihéros avec Antoine Lefébure,  historien des médias, auteur de L’Affaire Snowden, comment les Etats-Unis espionnent le monde  (éditions La Découverte).

Lundi, le chorégraphe allemand Raimund Hoghe écoutait la voix de Judy Garland pour composer une partition dansée, d’une singulière sobriété au regard de la vie de l'actrice, rocambolesque et tragique. Hier, c'est le destin de Marylin qui était chanté par un chœur de voix, dont la sienne et celle de Norma Jean, son véritable nom, abandonné au profit d’un costume de « Sex symbol ». Aujourd'hui c'est l'Amérique toujours. Car, si le rêve américain n'était pas assez large pour combler le manque d'amour de Miss Monroe, il apparaît que c'est bien l'Amérique qui fabrique des stars, mieux et avant tout le monde. « Je ne suis ni un traître, ni un héros, je suis américain » déclare Edward Snowden, interrogé sur la divulgation des documents secrets, se rapportant à l'activité de surveillance des États Unis à l'échelle mondiale. Ni héros, ni traître, mais devenu, malgré lui ou non, une star des réseaux. Il est tout à l’heure en vidéoconférence à la Gaité Lyrique à Paris, depuis la Russie qui lui a accordé l'asile il y a d’un an.

Antoine Lefébure est historien, analyste des nouveaux médias, auteur de L’Affaire Snowden, comment les Etats-Unis espionnent le monde  (éditions La Découverte).

Un petit quart d'heure avant la fin de l'émission, les Nouvelles Vagues passent « Au singulier », pour cette rubrique nous demandons à quelqu'un de raconter cinq moments marqués par des expériences fortes. C'est Damien Daigre qui se prête à ce jeu généreux jusqu'à vendredi. Aujourd'hui il évoque un matin comme un autre, à la Gare du Nord de Paris, il se retrouve au milieu de plusieurs voyageurs, face à l’installation géante et blanche de l’artiste Fabien Chalon. Des bras métalliques en l'air et de la musique de cathédrale… tout ça vers 16h45 !

Programmation musicale :

  • Micah P. Hinson and the nothing, I ain't movin'
  • Lucius, Your mind your soul
  • Inga, Wooden leg
  • The Buggles,* Video killed the radio star*
Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......