LE DIRECT

Le blanc (5/5) : Carte blanche musicale à Jeff Mills : bande-son pour nuit blanche

58 min
À retrouver dans l'émission

Dernier moment de cette semaine blanche. Aujourd'hui, Jeff Mills nous fait entendre la bande-son de ses nuits d'insomnie.

Jeff Mills
Jeff Mills Crédits : Claire Mayot - Radio France

Dernier moment d’une semaine tout à fait blanche. Nul ne sait combien de nuit blanche Jeff Mills a passé à faire de la musique ou à jouer de la musique pour que les autres dansent. Il est certain que ce samedi, le Parc André Citroën à Paris, verra les couples se joindre et se disjoindre pour une nuit, parce que together is better, blanche comme la lune, au son d'un mix très spécialement conçu par lui. Chaque vendredi nous proposons à quelqu'un de revisiter le thème que nous avons traité pendant quatre émissions en musique. Une sélection de six titres nous offre alors sa propre vision du sujet.

Après avoir été très politique et contestataire, puis signe d’une hégémonie, puis très design et moderne, puis encore, proche de la disparition…. Le blanc devient cet après midi nuit sans sommeil et le Juke box est dans vos mains.

Jeff Mills,vous êtes musicien, producteur, DJ. Votre rapport à la musique se forge à Détroit, ce qui n’est pas sans incidence, surtout dans les années 80. Vous étendez un seul et même geste artistique de la production musicale au sein de différents labels, à celle d’installations visuelles plus ou moins interactives. Savoir si les nuits blanches sont les mêmes à Détroit, New York, Chicago, Berlin ou Paris, peut-être un bon point de départ. Et même si vous avez décliné le thème de la nuit blanche en musique, le cinéma ne sera jamais loin. Vous jouerez de la musique pour danser à deux ce samedi dans le cadre de la nuit blanche à Paris, Together is better, est un grand bal populaire, co conçu avec Fabrice Bousteau, pendant quatre heures la danse à deux sera revisitée. Et tout le monde est invité.

Notre invité Jeff Mills est une des figures de la musique techno de Détroit.

Vers 16h45, les nouvelles vagues passent au singulier. Un seul micro et une seule personne. Et cinq émotions fortes. Au choix des expériences esthétiques qui nous modifient profondément, la fréquentation d’un paysage, celle d’un texte, celle d’une autre personne. Le comédien Jonathan Capdevielle partage ces moments marquants avec vous depuis lundi. Aujourd’hui il évoque sa découverte du roman Hogg signé du romancier américain Samuel R Delany. Histoire d’amour et perversité vers 16h45

Programmation musicale:

-Tito Puente, "Oye Como Va"

-Johan Strauss, "The blue danube"

-Bill Haley and the Comets, "Rock Around The Clock"

-Diana Ross, "Love Hangover"

-The Emotions, "Dont's Ask My Neighbor"

-Buster Smith, " E-Flat Boogie"

Intervenants
  • Musicien américain, DJ pionnier de la musique techno
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......