LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Le passé (2/5) : C’était mieux, avant ?

59 min
À retrouver dans l'émission

Deuxième jour d’une semaine consacrée au passé. Aujourd’hui, nous sommes avec Diane Scott , critique, elle est rédactrice en chef de Revue Incise . Elle a publié, ces dernières années, deux textes sur la fascination pour les ruines dans la revue Vacarme. Elle mène des recherches sur la notion de modernité au théâtre, et sur l’évolution des formes d’engagements politiques à l’époque contemporaine. Hier, l'écrivain et essaiyiste Georges Didi-Huberman, partait de son analyse de l'usage du passé dans le cinéma et les écrits de Jean-Luc Godard, pour réfléchir aux survivances des passés dans nos présents. « Avec le temps va tout s’en va », chantent Léo Ferré et Dalida, « Avec le temps, va, tout revient » reprend Didi Huberman en chœur. Aujourd’hui nous partons aussi d’images. De photographies et de films de ruines, d’éboulis de pierres, d’usines désaffectées, d’immeubles décrépis à l’abandon et de la fascination qu’elles exercent. Du scénario de film catastrophe hollywoodien, aux travaux photographiques d’artistes contemporains, il y aurait un « appétit pour la ruine ». Quel temps regarde-t-on lorsqu’on regarde ces ruines, et quel passé nous y appelle ? Les ruines offrent à nos yeux un étrange présent, elles sont à la fois la marque physique de quelque chose qui a été là, qui a eu lieu (le passé) à la fois, une invitation au mouvement, au traitement de cette matière dans le temps qui est le nôtre. Les romantiques trouvent dans la ruine une puissante image du « mal du siècle » et une accroche pour le sentiment mélancolique. Qu’y voyons-nous, en 2015 ?

Diane Scott se consacre depuis quelques années au métier de critique, elle est rédactrice en chef de Revue incise, nous l’entendions très récemment dans notre rubrique Au singulier. Nous partons pour l’émission du jour de deux textes dont elle est l’auteur, publiés dans la revue Vacarme, « Nos Ruines », et « Retour des ruines ».

Vers 16h45, nous tendons nos micros au récit d'une émotion. Cette semaine, c'est Pauline Semon, illustratrice et jeune architecte, qui se prête à l'exercice. Aujourd'hui, elle évoque sa découverte du dessin automatique. Elle est en cours d’audiovisuel, on lui propose, comme aux autres élèves, de prendre une feuille de papier, et, suivant l’héritage de Miro, Salvador Dali, Max Ernst, ou de Hans Arp, de se laisser aller au trait... Ecoute automatique Vers 16h45.

Programmation musicale :

- Taraf de Haidouks, Manele pomack

  • Vex Ruffin, Ruined

  • Scarlatti, Sonate 27 (Scott Ross)

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......