LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Le secret (1/5) : Secret et politique en démocratie

58 min
À retrouver dans l'émission

Cette semaine, nous parlons du secret. Aujourd’hui, avec l’historien Sébastien Laurent , nous réfléchissons à la place du secret dans nos démocraties contemporaines. A la lumière des récentes révélations Swiss Leaks , nous envisageons avec lui l’usage du secret-défense, les services secrets de l’Etat.

Sébastien Laurent
Sébastien Laurent Crédits : Radio France

Premier moment d'une semaine consacrée au secret. La semaine dernière, sous le nom de l’affaire Swissleaks, était révélée une liste de détenteurs de comptes plus ou moins secrets, en Suisse, au sein de la banque HSBC. Reposant à la fois la question du secret bancaire, et celle du rôle des médias dans la mise à jour du secret. Récemment, la loi Macron proposait de renforcer le secret des affaires, point contre lequel la profession journalistique s’est mobilisée jusqu’à sa suppression. Enfin les attentats parisiens du début janvier auxquels les actes criminels de ce week-end à Copenhague offrent un triste écho ont tôt fait de reposer la question du travail des services secrets notamment dans la lutte antiterroriste. Bref le secret est sur toutes les lèvres.

Dans sa préface au livre « Les espions français parlent » paru en 2011 aux éditions du Nouveau monde, Marc Dugain écrit : « l’utilisation systématique du secret défense dans les grandes affaires judiciaires liées à l’armement pose un réel problème de démocratie en France.

A l’écran de fumée nécessaire aux services secrets s’ajoute celui du secret défense délibérément élargi à des affaires sulfureuses où sécurité de l’Etat et intérêts politiques partisans se mélangent dans un flou entretenu »

Livre dans lequel notre invité, l’historien Sébastien Laurent affirme qu’il est illusoire de considérer les services secrets et les renseignements, comme apolitiques. Il plaide pour qu’ ils fassent l’objet d’une histoire rigoureuse et critique.

Avant la fin de l'émission, nous demandons à quelqu'un de raconter cinq moments marqués par une émotion forte. Des déclics sur le terrain de la sensibilité artistique. C'est Annie Leuridan qui se prête au jeu jusqu'à vendredi. Elle exerce le métier d'éclairagiste, pour le spectacle vivant. Elle a bien d'autres vies, qui se révéleront au cours de nos entretiens j’imagine. Aujourd'hui elle évoque sa découverte du sens d’une lumière dans un spectacle. Elle évoque le moment, où elle découvre qu’une lumière se pense, qu’une couleur nous amène sur une certaine piste du sens, qu’une lumière agit … Rouge, bleu, jaune, clarté…. Vers 16h45.

Programmation musicale :

-STANLEY BRINKS AND THE WAVE PICTURES, Spinolay Bay

-JEAN-REOL BONNERAVE, Broken Bit

-THE NOTWIST, One with the freaks

Intervenants
  • professeur à la faculté de droit et de sciences politiques de l'Université de Bordeaux
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......