LE DIRECT

Le secret (3/5) : Bienvenue sur Tor, l’internet secret

59 min
À retrouver dans l'émission

Troisième étape d’une semaine aux secrets consacrée. Pour notre mercredi numérique, nous recevons L unar , membre de Tor (Tor Onion Routing), un réseau en ligne qui garantit aux utilisateurs d’Internet l’anonymat et le secret. Nous évoquons avec lui ce service qui permet d’échapper aux systèmes de surveillance mais qui favorise aussi des pratiques illégales.
C’est le troisième moment d’une semaine consacrée aux secrets. Lundi, nous avons interrogé la place du secret dans l’espace politique de nos démocraties contemporaines, souligné la manière dont les conflits, les guerres ont structuré, renforcé à chaque fois, la place et l’organisation des services secrets, jamais totalement revenu à la « normale » en temps de paix. Hier pas de temps de paix, ou alors suspendu au désir, à la rencontre. C’est une nuit au soleil noir que décrit l’écrivain Patrick Autréaux avec qui nous soulevions une par une les couches secrètes des voix et des langages de ce roman « Les irréguliers » sans parvenir nécessairement ni à la révélation, ni à l’éclaircissement de l’énigme. C’est aussi par couches successives que procède le logiciel libre, capable de transport, que nous évoquons aujourd’hui. Des centaines de milliers, un, deux, trois millions d’internautes, par définition difficiles à dénombrer, utilisent ce logiciel TOR pour naviguer le plus anonymement possible sur Internet, échanger des données, accéder à certains sites dont l’accès serait impossible pour des adresses IP domiciliées en Chine par exemple ... Lundi l’historien Sébastien Laurent invitait à revenir du fantasme qui voit sous le secret des choses nécessairement condamnables, logique que l’on pourrait appliquer à TOR, en signalant tout de même que cette navigation secrète permet, même si c’est apparemment une part très faible, à certains criminels d’échanger momentanément sans être inquiétés, à certains pédophiles de faire circuler des images pornographiques, ou aux drogues et armes de se vendre.

Notre invité - Lunar- est membre de l'association Nos oignons.

Il y a un moment pour tout. Avant la fin de l’émission, nous avons décidé que c’était le moment du récit des émotions, alors nous concluons nos échanges pour laisser place à une voix qui raconte des instants de bascule, marqués par des émotions artistiques fortes. C’est Annie Leuridan qui se prêt à l’exercice jusqu’à vendredi. Elle exerce le métier d’éclairagiste pour le spectacle vivant, et elle évoque aujourd’hui une sortie de la boîte noire. Découverte de l’art et l’espace du jardin…. Vers…. 16h45.

Programmation musicale :

-Claire Diterzi - Infiniment petit *-Dropped - Sen Beï* -Jérémie Zimmermann et la Parisienne Libérée, "Rien à cacher"

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......