LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

L’eau (2/5) : Sources, rivières et moulinages

59 min
À retrouver dans l'émission

Deuxième temps d’une semaine où coule l’eau. **Aujourd’hui, nous sommes avec la romancière Emmanuelle Pagano . Elle publie ces jours-ci Ligne et Fils (éditions POL), première partie d’une trilogie interrogeant la relation de l’eau et de l’homme, du naturel et du bâti, la violence des flux et celle des rives qui les contraignent.**

Ligne & fils
Ligne & fils Crédits : Radio France

Hier, il était question du projet pharaonique de détournement d’eau, depuis le sud de la chine jusqu’au nord, qui laisse sur son passage des milliers de paysans déplacés, des zones inondés, et des équilibres naturels bouleversés. Aujourd’hui c’est la soif qui bouleverse. Le premier livre de la trilogie qu’Emmanuelle Pagano consacre à l’eau est un livre assoiffé. L’eau va d’un être à un autre, matérialisant les liens et les lignées, abreuvant l’histoire de famille et tout ce qui fait sens. On dit bien apporter de l’eau à son moulin. Ce qui coule d’un grand-père au père, à la fille, au petit garçon est un fleuve qui ne dit pas toujours ni son nom, ni ce qu’il charrie, et sur la route duquel on se trouve parfois sans exactement le savoir. Dans une vallée, une usine à soie. Des histoires d’amour plus ou moins heureuses. Des souvenirs qui remontent comme un corps noyé, des petits garçons momentanément mort de soif, un ado hospitalisé pour coma éthylique. La narratrice est sa mère.

Le livre s’appelle Ligne et fils . Il est paru aux éditions P.O.L. Emmanuelle Pagano vient de le publier.

Un peu avant la fin de l’émission, les Nouvelles Vagues passent au singulier. Nous demandons à une personne de décrire cinq moments marqués par une émotion forte. Cette semaine, c’est Jean-Marc Chailloleau qui se prête à l’exercice, il exerce le métier d’ostréiculteur sur l’île d’Oléron et a fondé le théâtre d’ardoise dans ses marais à huitres il y a quelques années. Aujourd’hui, il évoque septembre 1968. Il quitte alors son village pour l’internat du lycée de La Rochelle, et découvre les joies de l’autodiscipline, le cinéma, et le rock’n’roll. Vent de liberté soufflant sur adolescence vers 16h45.

Programmation musicale

  • H-Burns, Radio Buzzing

  • Johan Asherton, Early One Rainy Mornning

  • Jacques Brel, L’eclusier

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......