LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

L’élan collectif (2/5) : Partager ses pellicules, ses bacs et son savoir faire cinématographique

59 min
À retrouver dans l'émission

Aujourd’hui l’élan collectif passe par l’image. Nous sommes avec Victor Gresard du Collectif jeune Cinéma et Tomaz Burlin , membre du collectif L'Etna. A l’image d’autres collectifs, L’Etna, fondé par et pour des cinéastes, en 1997, à Paris, est un lieu de création, de formation et d'échanges autour du cinéma expérimental. La création du collectif Jeune cinéma remonte lui, à la fin des années 70, il est conçu comme une coopérative, distributeur et diffuseur d'un cinéma dit différent.

Tomaz Burlin, Victor Gresard et Emmanuel Falguières
Tomaz Burlin, Victor Gresard et Emmanuel Falguières Crédits : Radio France

Aujourd’hui, mardi, l’élan collectif permet à un certain cinéma de vivre. C’est aussi simple et compliqué que cela. Dans une archive diffusée hier, Stany Cambot rappelait qu’en philosophie, comme en urbanisme, c’est depuis la marge qu’il faudrait pouvoir penser.

Les circonstances et les raisons qui ont présidé à la formation du Collectif Jeune Cinéma dans les années 70 diffèrent de celles d’Etna vingt ans plus tard. Les raisons de la durée de ces deux collectifs et de leur transformation le sont aussi. Dans un cas, le besoin de lieux et de moments de diffusion d’un cinéma dit « différent ». Dans un autre cas, peut-être la valorisation d’une esthétique expérimentale sur pellicule, quand l’art vidéo prenait beaucoup de place dans les années 90. L’histoire de ses deux élans collectifs nous intéresse évidemment pour ce qu’ils continuent d’être aujourd’hui.

Victor Gresard fait partie du Collectif Jeune Cinéma, Tomaz Burlin et Emmanuel Falguières sont membres du collectif L'Etna.

Depuis septembre, nous avons demandé à ceux qui se sont succédés à notre micro pour la rubrique Au singulier de réfléchir à des moments de bascule. En attendant, cette semaine, c’est Mehdi Meklhat et Badroudine Said Abdallah qui se prêtent à l’exercice. Leur éventail est déjà large, un livre à quatre mains paraît à la rentrée, six ans d’antenne avec Pascale Clark sur France Inter, de rapides vidéos pour Arte, et un documentaire à venir. Aujourd’hui, ils évoquent le 6 mai 2012, place de la Bastille à Paris. Ils ont suivi la campagne présidentielle pour le Bondy BLOG. Ils ont à peine vingt ans à l’époque. Ils se mêlent à la liesse d’un soir et goûtent aux premières ivresses de l’espoir politique. Pour combien de temps ? Récit Vers 16h45.

Programmation musicale :

  • Tom McRae, The Boy with the Bubblegun

  • Magic Malik, Amerigo

  • Lianne La Havas, Au cinéma

  • Brian Eno, Golden Hours

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......