LE DIRECT

L’élan collectif (4/5) : Ecrire et faire une revue à plusieurs

58 min
À retrouver dans l'émission

Aujourd’hui le collectif s’organise en revues.

Nous sommes avec Valentin Chémery et Vincent Casanova de la revue trimestrielle Vacarme ; Aude Rabillon , Mathieu Rivat et Ferdinand Cazalis de la revue bi-mensuelle Jefklak . Nous évoquerons les ambitions et les pratiques collectives de ces deux revues.

VACARME et JEF KLAK
VACARME et JEF KLAK Crédits : Becdelievre

Cette dernière semaine de la saison est consacrée à l'élan collectif. Lundi, cet élan permettait la transformation de bâtiments dans des zones délaissées de la ville en lieux hybrides de création et de fête. Mardi, l’élan collectif permettait la vie et le soutien d’un certain cinéma dit différent ou expérimental. Mercredi, l’élan collectif pensait des lieux outils, des lieux ouverts, ou la fabrication serait au centre, et qui seraient des laboratoires autant pour des modèles de vivre ensemble que pour la recherche en architecture et en design par exemple. Aujourd’hui l’élan collectif fabrique des Revues. Pour Vacarme comme pour Jek Klak , le mot collectif est central, et son illustration extrêmement concrète. L’identité des deux revues diffère, mais elles ont toutes les deux à cœur de penser à un rythme et dans une forme qui leur est propre.La première, créée en 1997, est trimestrielle ; la seconde, créee il y a deux ans, paraît tous les six mois. Les deux se situent entre art, politique, critique sociale, littérature, savoir et militantisme. Les deux ont à cœur faire se croiser les expériences et les disciplines.

Valentin Chémery et Vincent Casanova collaborent àVacarme , dont le n°72 est actuellement en librairies. Aude Rabillon , Mathieu Rivat et Ferdinand Cazalis sont membres de Jefklak , qui vient de publier son deuxième numéro, "Bout d'ficelle". Le premier, "Marabout", a paru à l'automne dernier.

Vers 16h45, Mehdi Meklhat et Badroudine Said Abdallah concluent la saison de "Au Singulier" . Depuis plusieurs années et avec la force de leur jeune âge, ils multiplient les canaux d'expression : radio, vidéo, écriture et documentaire ; et apprennent à rendre compte du monde qui les entoure avec le plus se singularité possible. Ils ont parlé de la place de Bastille, hier. Après les élections présidentielles de mai 2012, leur appétit pour la politique ne faiblit pas, ni leur désir d'élargir leur écoute. Par quelle voie et quel chemin élargissent-ils précisément ce territoire ?

Enfin, pour l’avant-dernière émission de la saison, le collectif 49 701 s’invite en studio et nous livre un bilan critique de cette première année des Nouvelles Vagues ...

Programmation musicale :

Presque Oui, "on saura pas"

Jackie Terasson, "Somedody that I used to know"

Stelios Kazadzidis, "Efuge Efuge"

Écouter
8 min
Bilan critique de la saison // par le collectif 49 701
Intervenants
  • Professeur d’histoire-géographie. Membre du collectif Aggiornamento et de la revue Vacarme
  • revue Jefklak
  • revue Vacarme
  • membre du collectif Jefklak, revue de critique sociale et d'expériences littéraires
  • Consultant auprès des comités d'entreprise et des CHSCT, auteur, directeur de la collection Rue de l'échiquier Fiction (ouvrages de fiction traitant de l'écologie et de notre rapport à l'environnement)
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......